Les  » Paradise Papers  » dans le pétrole du Sénégal……

Le 23 novembre 2004, Abdoulaye Wade approuvait par décret le contrat de recherche et de partage de production d’hydrocarbures conclu entre l’Etat, représenté par Petrosen, et la société américaine Hunt Oil Company.

Depuis cette date, cette société s’active à Rufisque offshore profond et Sangomar offshore profond. Les documents ‘’Paradise Papers’’ révèlent un énorme scandale qui doit intéresser les services fiscaux. Pour s’implanter sous nos cieux, la boîte a monté une filiale sénégalaise baptisée Hunt Oil Sénégal.

Seulement, cette filiale n’est sénégalaise que de nom puisque les documents obtenus par Libération révèlent qu’il s’agit d’une entité offshore planquée dans les Îles caïman, un paradis fiscal reconnu. Nous y reviendrons.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.