0 2 minutes 5 ans

El Hadji Diouf n’y est pas allé par quatre chemins en donnant son avis sur la situation dans le sud du pays. Le ballon d’or africain s’indigne de l’assassinat de 14 exploitants de bois dans la forêt de Boffa en Casamance et demande à l’Etat d’être intransigeant face aux assassins. Car, estime-t-il, on ne négocie pas avec des bandits.

« On ne négocie pas quand on assassine lâchement des citoyens non armés. Ce sont des bandits, des assassins, il faut les mâter d’abord. ET nous, patriotes et citoyens, sommes là pour trouver des solutions », a fait savoir El Hadj Diouf qui pense que la chute de l’ancien président gambien donne l’opportunité d’en finir avec l’insécurité dans le Sud du Sénégal.

« Il faut finir le travail avec le départ de Jammeh et former un bloc contre toute agression pour la sécurité de la région. S’ils veulent combattre politiquement dans un débat d’idées, nous les invitons, mais il est inadmissible de faire peur par les armes. Il faut répondre à la force par la force », a-t-il préconisé dans l’Observateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.