0 2 minutes 5 ans

Dans un communiqué rendu publique, les robes noires ont révélé que la Banque Mondiale et l’Office des Nations-Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) au titre de l’initiative StAR (Stolen Assets Recovery),avaient fourbi un rapport, lequel avait, au terme d’une enquête fouillée et minutieuse, conclu à l’innocence de Karim WADE et de ses co-accusés.

« Face aux conclusions de cette institution internationale réputée pour son sérieux et sa rigueur, l’Etat du Sénégal et ses plus hautes autorités ont fait le choix de confisquer et soustraire ce document essentiel à la procédure devant la CREI (N.D.R. : Cour de Répression de l’Enrichissement illicite) afin de mieux poursuivre le complot visant à tenter d’écarter le candidat du PDS à l’élection présidentielle de 2019 », note le document.

Qui poursuit : « Cette manœuvre extrêmement grave et inacceptable de l’Etat du Sénégal et de son gouvernement soulève deux questions essentielles auxquelles doivent répondre les plus hautes autorités du Sénégal ».

De leur avis, cette situation sans précédent dans le traitement d’une affaire judiciaire au Sénégal ne fait que confirmer l’instrumentalisation de la justice au service du parti au pouvoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.