COPAIN MAFIEUX / Affaire de la « sextape » de Valbuena : le jugement prévu le 24 novembre, Benzema en sursis !

Le procès de la « sextape » de Valbuena, dans laquelle est accusé son coéquipier d'alors en équipe de France de football, s'est ouvert le 20 octobre à Versailles. Il faudra patienter jusqu'au 24 novembre. Alors qu'on attendait un jugement " rapide " vendredi 22 octobre, après trois jours d'audience, le juge a finalement décidé de mettre en délibéré le jugement. Dans cette affaire de la " sextape " de Mathieu Valbuena, Karim Benzema est sur le banc des accusés et risque jusqu'à 10 mois de prison avec sursis et 75 000 euros d'amende. Quatre ans de prison et 15 000 euros d'amende ont également été requis contre Mustapha Zouaoui, considéré comme l'instigateur de cette affaire. 18 mois de prison et 15 000 euros d'amende pour Axel Angot et 2 ans pour Karim Zenati sont également réclamés.

Le témoignage « à charge » de Valbuena contre Benzema
Mathieu Valbuena, la victime est longuement revenu sur le rôle de Karim Benzema dans l’affaire. « Quand j’ai eu cette conversation (N.D.R. : Avec Benzema lors d’un regroupement de l’équipe nationale de football de France à Clairefontaine), je suis sorti de cette chambre, j’étais choqué. J’ai senti qu’il voulait avec insistance me faire rencontrer une personne qui devait faire l’intermédiaire. On ne vit pas dans le monde des Bisounours. Je savais bien que si je rencontrais cette personne ce n’était pas pour des places de foot en échange. »

L’écoute téléphonique entre Zenati et Benzema
« Alors ??? dit Zenati. J’en pense… la vérité ? Il nous prend pas au sérieux…, répond Benzema. il m’a dit : je l’ai dit à ma meuf. Il faisait le mec pas impressionné…. Je lui ai dit j’ai vu la vidéo. Je te donne ma parole que y a pas de copie. Il m’a demandé mais ils veulent quoi ? De l’argent ? J’ai dit j’en sais rien, va voir mon ami il fera l’interface. C’est pas une question de buzz mais de fierté, de famille. Fais ta vie moi je t’ai prévenu. Si tu veux que la vidéo soit détruite, tu vas à Lyon, tu parles à mon ami. Il était tout blanc !!! (Rires), poursuit Benzema dans ces écoutes. Tu vois le mec quand il est en panique. Je lui ai dit: ‘ Cissé il a eu une galère comme ça…’ « Mais Cissé a payé », répond Valbuena. « Et la vidéo est sortie ? Lui retorque Benzema dans son récit. Je suis venu te voir, mon rôle s’arrête-là, mon ami prend la relève. »

La plaidoirie de la FFF
« Les infractions qui portent atteinte à la considération du football rendent la présence de la FFF ici recevable. Au départ de cette affaire, il y a trois individus. Dès le départ, leur idée est de profiter du fait que Valbuena soit un membre de l’équipe de France et que les Bleus aient l’Euro 2016 à jouer. Il est fait état, dans les SMS et les appels, que l’Euro 2016 et la popularité de Valbuena donnent de la valeur à la vidéo. On cherche à utiliser le calendrier de l’équipe de France pour obtenir quelque chose. »

Benzema s’est comporté comme un « parrain », selon l’avocat de Valbuena
Me Iweins est revenu sur la tentative de chantage à l’encontre de son client digne « d’une situation de racket ». « Bien sûr ils sont bienveillants, mais si tu n’acceptes pas tu vas avoir des soucis.. On se croirait dans une mauvaise série sicilienne », estime Me Iweins. « Quand c’est Karim Benzema, votre co-équipier de l’équipe de France, qui vous dit ‘j’ai une solution’, c’est mafieux comme discours. Mathieu Valbuena est sorti « effondré » de cette discussion avec Karim Benzema dans sa chambre de Clairefontaine. » « Si Benzema est dans l’affaire, Mathieu sait que lui et l’équipe de France sont compromis. Il a prié jusqu’à la fin du mois d’octobre pour que ça ne sorte pas car cette affaire compromettait sa propre sélection et celle de Benzema qu’il considère comme un grand sportif. »

La demande de relaxe des avocats de Karim Benzema
« Ces réquisitions sont manifestement très peu fondées en droit. Et, sur la peine, on est sur quelque chose d’assez effarant. Tout le long du réquisitoire, on nous a expliqué qu’il ne s’agissait pas de se payer une star. Et bien c’est exactement ce qui a été fait. On ne motive pas sa décision, on ne l’explique pas. On requiert une peine absurde, disproportionnée, qui n’a rien à voir avec le dossier », ont d’abord expliqué les avocats devant les caméras avant la plaidoirie. « Il s’est peut-être fait lui même manipuler. Monsieur Benzema, ce qui me choque toujours, c’est l’ordre social perturbé et, donc, le football. On dit que Monsieur Benzema paye ses mauvaises fréquentations, il côtoie les personnes qu’il souhaite. Difficile pour lui d’entendre qu’il ne sera pas jugé comme n’importe qui. Un doute véritable de la nature de leur discussion, mais que ce doute n’établie pas à une infraction pénale alors la solution que l’on vous demande, pour lui et l’image de la justice c’est sa relaxe. » Son second avocat a de son côté « attaqué » Mathieu Valbuena. « Cette vidéo a un nom « coup ». Valbuena n’est pas filmé à son insu, il filme en mode selfie. La jeune femme ne sait pas qu’elle est filmée. Filmer quelqu’un à son insu lors d’un acte sexuel est pénalement répréhensible. »

Source : Propos recueillis par France Info et RMC Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.