EN JOUE / Soudan : retour au pouvoir du Pm sous la coupe réglée des généraux putschistes

Le Premier ministre soudanais Abdallah Hamdok, déchu lors d'un coup d'État militaire le 25 octobre, a été rétabli dimanche dans ses fonctions par la même junte militaire qui l’avait écarté un mois plus tôt. Un retour au pouvoir qui place à nouveau le Soudan dans l’incertitude et suscite la colère de la rue. Une nouvelle manifestation est prévue jeudi à Khartoum.

Derrière les masques anti-Covid, on devine les sourires des généraux Abdel Fattah al-Bourhane et Mohammed Hamdan, paraphant l’accord des 14 points prévoyant notamment le rétablissement du Premier ministre Abdallah Hamdok dans ses fonctions, dimanche 21 novembre, à Khartoum. Les deux instigateurs du coup d’État ont en effet réalisé un coup de maître. En actant le retour du Premier ministre qu’ils avaient eux-mêmes chassé le 25 octobre et en libérant des prisonniers politiques, ils sont sortis de l’impasse dans laquelle ils s’étaient mis et se sont assurés de diriger le pays en sous-main.

« Il faut bien dire que les militaires n’avaient pas forcément pensé aux conséquences et aux suites qu’ils allaient donner à leur putsch. Ils ne savaient plus quoi faire. Pour eux, c’est une très bonne issue », assure à France 24 Roland Marchal, chercheur au Centre d’études internationales de Sciences Po, spécialiste de la Corne de l’Afrique. Ce partenariat entre civils et militaires permet aussi et surtout au Soudan d’entrevoir le retour du soutien de la communauté internationale, qui avait fermement condamné le putsch.

Source : France 24

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.