0 2 minutes 10 mois

Accusé d’être corrompu par le chef de l’Etat, l’ancien responsable de Pastef explique qu’il n’a rien reçu des mains de Macky Sall au cours de cette audience.

« Cette enveloppe, je l’avais en entrant [au Palais] et je l’ai déposée à côté. Elle m’a été remise par notre responsable à Matam pour une activité politique dans notre localité », a tenté de se défendre M. Ngom, dans une note largement partagée sur les réseaux sociaux.

Allant plus loin, l’homme qui avait fui avec les listes de Yewwi Askan wi à Matam rappelle d’ailleurs comment les frais de transport sont remis à la Présidence de la République.

« Pour ceux qui ont l’habitude de voir le Président, même si on doit vous remettre le transport, c’est toujours à la fin et jamais à sa présence », a-t-il ajouté, précisant dans sa note, finalement supprimée de Facebook, que « le Président n’a rien signé pour moi ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.