COMPTE À REBOURS / Trafic de passeports diplomatiques : Le député Mamadou Sall envoyé en prison

Dans l'affaire dite du trafic présumé de passeports diplomatiques qui secoue le Sénégal des sommets depuis quelques mois maintenant, le magistrat instructeur est en train d'accélérer la cadence. Il vient en effet de placer sous mandat de dépôt l’un des députés de la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY-coalition présidentielle) impliqués dans le présumé trafic. Mamadou Sall, selon Libération online, est passé à la trappe ce mardi 21 décembre. Reste à savoir le sort qui sera réservé à son collègue et acolyte, Boubacar Biaye ! Ce qui ne saurait tarder...

Bref rappel des faits
Dans l’affaire du présumé trafic de passeports diplomatiques qui défraie la chronique au Sénégal, les deux (2) députés de la coalition présidentielle BBY, Mamadou Sall et Boubacar Biaye, ont été soumis à l’instruction judiciaire depuis le 9 novembre dernier. Date à laquelle, leur immunité parlementaire a été levée à l’Assemblée nationale afin de permettre à la justice de faire son travail.

Le cerveau de ce dossier de passeports diplomatiques E. D. Condé a été arrêté le samedi 4 septembre dernier par les éléments du commissaire Aliou Ba de la Division des investigations criminelles (DIC).

Interrogé par les enquêteurs, E.D. Condé, âgé de 55 ans, est passé aux aveux. L’inculpé, domicilié à la Cité Aliou Sow, dira qu’il travaille avec de hautes autorités dont les deux (2) députés, Mamadou Sall et Boubacar Biaye.

Le sieur Condé a été placé sous mandat de dépôt. Là où les deux parlementaires de BBY attendaient d’être édifiés sur leur sort.

Depuis ce mardi 21 décembre 2021, l’honorable député Mamadou Sall est en prison. L’autre non moins honorable député, Boubacar Biaye, doit actuellement invoquer tous les saints de la terre pour ne pas subir le même sort.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.