« BILAHI, WALAHi, TALAHI ! » / Le boss du Pastef confondu par la Var : quand Ousmane Sonko justifiait « ses séances de massages » par son indigence d’opposant !

En politique, les professions de foi n'engagent que ceux qui y croient, pour pasticher notre Gorgui national, Abdpulaye Wade, pour na pas le citer ! Ousmane Sonko, le boss du parti Pastef et l'opposant le plus en vue au régime de Macky Sall par les temps qui courent, vient de le démontrer à ses dépens. Dans une récente vidéo, il s'engage à verser la coquette somme dix (10) millions de francs CFA quand, il y a peu, il jurait sur tous les saints (« bilahi, walahi, talahi ») n'être qu'un pauvre opposant qui peinait à payer ses factures d'électricité... Regardez plutôt cette vidéo du Var (Assistance vidéo à l'arbitrage, utilisée dans le football moderne et adaptée à la politique sénégalaise) !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.