AMOK DIONYSIAQUE / RDC : un soldat sous l’emprise de l’alcool tue huit personnes

Un militaire congolais a tué huit (8) personnes, ce dimanche 17 avril, dans le Nord-Est de la République démocratique du Congo. Sous l’emprise de l’alcool, le soldat a ouvert le feu sur ses pairs, mais aussi des civils.

Un drame est survenu dans la localité de Bambu, située à plus de 40 kilomètres du chef-lieu de la province de l’Ituri, en République Démocratique du Congo. Dieudonné Lossa, président de la société civile de l’Ituri, a confié à Anadolu que, ce « dimanche, vers 7 heures, un soldat ivre a tué 8 personnes, dont son chef d’unité et ses deux gardes du corps en plus de 5 civils ».

S’agissant des civils abattus, ce sont des passagers d’un bus qui passait non loin du lieu de l’incident. Quant au soldat, il a été abattu par ses compagnons. Condamnant l’incident, le lieutenant Jules Ngongo, porte-parole de l’armée en Ituri, rassure qu’il s’agit d’un cas isolé qui, en aucun cas ne peut remettre en cause la « discipline militaire au sein des unités engagées au front ».

Le gradé a par ailleurs ajouté que des instructions ont été données pour redynamiser la discipline dans les rangs des unités qui sont au front. A cet effet, des éléments du service de l’éducation civique et patriotique sont attendu incessamment sur le terrain. A noter que cette partie de la RDC est en proie à des violences armées, depuis des décennies. L’état de siège décrété par le Président Félix Tshisekedi n’a toujours pas donné de probants résultats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.