NOUVEAU FRONT SOCIAL / Santé au Sénégal : Après la grève des sages-femmes, c’est au tour des pharmaciens ce vendredi

Les mouvements d’humeur se poursuivent dans le secteur de la santé et installent la psychose chez bon nombre de Sénégalais, surtout chez les malades.

Alors qu’on n’a pas fini de parler de la grève générale, ce jeudi, des sages-femmes et étudiants de la Faculté de Médecine, d’Odontologie et de Pharmacie de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), en soutien aux travailleurs de l’hôpital de Louga envoyés en prison suite à la mort de Astou Sokhna, les pharmaciens privés se signalent de leur côté.

Ils comptent baisser les rideaux demain, vendredi, entre 8 heures et 15 heures. Ce, pour rétablir le docteur Aicha Goudiam de la Grande Pharmacie Dakaroise dans ses droits et obtenir le départ immédiat de l’actuel Directeur de la Pharmacie et du Médicament.

Et les pharmaciens préviennent que si leurs revendications ne sont pas satisfaites, ils reconduiront leur mot d’ordre de grève pour une durée encore plus importante. Ils précisent, toutefois, pour que nul n’en ignore, que leur mouvement n’est rien lié à celui des médecins et personnels de santé, malgré leur concomitance. Le bras de fer est ainsi engagé entre les pharmaciens et l’État du Sénégal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.