Pêche illégale : 1 241 milliards F CFA de pertes annuelles par an

La ressource halieutique se raréfie de jour en jour. Les consommateurs de poissons et de fruits de mer restent toujours dans l’espoir de retrouver leurs aliments favoris disponibles dans les différents marchés du pays.

Le Sénégal n’est pas le seul pays concerné. Selon un fonctionnaire à la FAO interrogé par Enquête, ‘’il y a des estimations qui disent que 2,5 milliards de dollars sont perdus par les pays à cause de cette pêche illicite non-déclarée, non-réglementée. C’est beaucoup d’argent. C’est peut-être le budget de plusieurs pays de la CEDEAO réunis’’.

La pêche illicite fait perdre à l’Etat du Sénégal 300 millions de dollars (150 milliards F Cfa) chaque année. selon les chiffres de l’ONG Ecotrust Canada.

Les sanctions qui sont prévues en matière de pêche INN. Si c’est un navire étranger la sanction minimale est de 500 millions; ça peut aller jusqu’à 1 milliard de FCFA et en cas de récidive, on peut aller jusqu’à la confiscation du navire.

Pour Ndiaga Guèye, venu présider l’ouverture d’un atelier sur la question, ‘’c’est un fléau qu’il faut combattre et se donner les moyens d’y arriver. La CEDEAO  et la FAO sont en train d’épauler les Etats avec les organisations sous-régionales de pêche que sont la CSRP (Commission sous-régionale de pêche) qui regroupe les pays allant de la Mauritanie jusqu’à la Sierra Leone, le Comité sous-régional de pêche pour le Golf de Guinée qui couvre de la Sierra Leone jusqu’au Nigeria’’.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.