SUR LES GRADINS / Incidents aux barrages du Mondial 2022 : la FIFA sanctionne l’Algérie et le Sénégal

Les barrages du 29 mars pour la coupe du monde au Qatar avaient fait couler beaucoup d’encre. Non seulement pour leurs aspects sportifs et leurs conséquences, mais surtout pour les troubles qu’ils ont provoqués. Alors que la décision sur la réclamation algérienne concernant l’arbitrage se fait attendre, la FIFA a décidé de sanctionner deux équipes pour les incidents en tribunes.

Lourde sanction pour le Sénégal 

La fédération sénégalaise écope de la plus lourde sanction. La Fédération internationale (FIFA) a en effet infligé une amende de 170 866 euros et un match à huis clos contre les Lions de la Teranga. La FIFA reproche aux supporters sénégalais des jets d’objets, l’utilisation de lasers et de fumigènes ainsi qu’une banderole « offensante » lors du barrage retour face à l’Égypte.

Dans l’autre match de barrage africain pour le Mondial, l’Algérie affrontait le même jour le Cameroun à Blida. Là plusieurs incident ont émaillé le match. Des spectateurs avaient notamment pointé de nombreux lasers sur le visage des joueurs pendant la séance de tirs au but, après avoir jeté objets et fumigènes pendant le match. La Fédération algérienne a elle donc été condamnée à payer une amende de 2 929 euros.

Manifestation à Zurich 
Dans ce deuxième match toutefois, ces sanctions ne préjugent cependant pas d’une éventuelle décision sportive. Le directeur de la communication de la FAF a expliqué que l’amende financière infligée par la Fédération internationale de football (FIFA) à la Fédération algérienne (FAF) « ne concerne pas le dossier de réclamation déposée par l’instance fédérale contre l’arbitre gambien Bakary Gassama ».

Les Algériens réclament en effet de faire rejouer le match à cause de « l’arbitrage scandaleux », selon eux. Alors qu’ils pensaient tenir la qualification à la suite de l’égalisation de Touba (118e), les Fennecs ont vu leur rêve s’écrouler avec le but de Toko Ekambi à la 120e+4.

Ce mercredi, un groupe de supporters algériens établis un peu partout dans le monde a d’ailleurs décidé de se retrouver à Zurich, en Suisse. Ils sont venus protester devant le siège de la FIFA pour manifester afin de faire pression sur l’instance du football mondial.

Source : Le Courrier de l’Atlas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.