0 2 minutes 5 mois
La féministe en vogue est reconnue coupable des dits délits d’injures publiques et de diffamation avant d’être condamnée à une peine d’emprisonnement de trois (3) mois avec sursis et au paiement de la somme de 2 millions de F CFA en guise de dommages et intérêts à l’homme politique qui voulait laver son honneur et son intégrité suite aux accusations « mensongères » portées à son encontre.
Le parquet s’était rapporté à la sagesse du tribunal
Au départ, le plaignant avait servi une citation directe à Gabrielle Kane et le procès s’est tenu le jeudi 17 mars dernier. 
Revenant sur la genèse des faits, la coupable avait écrit, dans une publication sa page Facebook, entre autres allégations, que l’ex-candidat pour la mairie de Thiès-Est, Souley mane Ciss, aurait utilisé la virginité d’une fille pour de supposées pratiques mystiques. Aussi, pour réparation, l’homme politique avait réclamé 50 millions de FCFA pour toute cause et préjudice confondus.
A la barre, la prévenue avait juste laissé entendre que son « compte Facebook n’est pas public mais privé ». « Souleymane Ciss est une personnalité publique et sa photo était déjà sur la place publique », avait- elle aussi déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.