L’ART DU TONG-TONG / FOPICA : Le cinéaste Moussa Touré dénonce la gestion par le ministre de la Culture

Le cinéaste Moussa Touré a dénoncé la gestion du Fonds de Promotion de l'Industrie cinématographique et audiovisuelle (FOPICA).

Le président de l’Association des cinéastes du Sénégal estime que le cinéma sénégalais est en train de vivre une « situation inquiétante et cataclysmique » à cause de la mauvaise gestion de l’argent qui lui est alloué.
Selon Moussa Touré,  ce n’est pas au ministre de la Culture d’allouer des fonds aux cinéastes parce que qu’il n’est pas cinéaste pour savoir les bons profils et les bons projets cinématographiques à financer.
Au nom des cinéastes du Sénégal, Moussa Touré réclame la mise en place d’une commission composée de cinéastes chargée de la distribution de l’argent du FOPICA.  L’auteur du film « La Pirogue », qui dénonce la « discrimination notoire » dans la distribution des fonds, rappelle que l’argent appartient aux cinéastes. « C’est à eux d’en décider comment on procède pour la répartition », insiste-t-il.
A son avis, Le président Macky Sall a fait son devoir en mettant en place le Fonds pour soutenir les cinéastes. Ce qui reste est de la transparence et de la bonne gestion de ce fond. « Nous, cinéastes, voulons intégrer la commission en tant que professionnels du cinéma. Nous exigeons une audience avec le ministre de la Culture pour régler cette situation », a-t-il déclaré.
Moussa Touré ne compte pas reculer dans ce combat. Il annonce que les cinéastes feront une marche pacifique si toutefois cette situation n’est pas réglée dans les plus brefs délais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.