SEULE LA VICTOIRE… / Emmanuel Petit dézingue Pep Guardiola : « C’était une pile électrique »

Le champion du monde 1998 a reproché à l'entraîneur catalan ses nombreux échecs sur la scène européenne.

Pep Guardiola était au centre de l’attention au lendemain de l’élimination de Manchester City en Ligue des champions. Véritable génie parmi les entraîneurs, l’Espagnol a une nouvelle fois échoué sur la scène européenne avec les Citizens et n’arrive pas à briser le plafond de verre de Manchester City. Certains remettent en doute le travail et les attitudes du technicien catalan lors des matches qui comptent, à l’image d’Emmanuel Petit qui a chargé Pep Guardiola au micro de ‘RMC Sport’.

« C’était une pile électrique, il s’est pris la tête avec Mahrez et Foden. Il faut qu’il laisse ses joueurs se concentrer sur leur match. C’est fou, il était énervé tout le match. On a même vu que ses adjoints n’osaient pas lui répondre parfois. Il était surexcité alors que son équipe était qualifiée pendant une très grande partie du match », a analysé Emmanuel Petit.

« Sans être flamboyant, Manchester City contrôlait. On a pu voir le contraste avec Jürgen Klopp la veille lors de Villarreal-Liverpool. Même quand son équipe s’est retrouvée menée 2-0, Klopp est resté dans le self control. Même chose pour Carlo Ancelotti contre Manchester City. Une grande dimension humaine se dégage de cet entraîneur. Il n’y a rien de feinté », a ajouté l’ancien milieu de terrain de Chelsea et d’Arsenal.

« Les principes de jeu de Guardiola ont une certaine limite »

Emmanuel Petit met en doute Guardiola qui n’a plus été sacré champion d’Europe depuis son départ du Barça : « J’ai énormément de respect pour Guardiola et ce qu’il a mis en place. Mais à trop vouloir ramener la lumière et se faire passer pour un génie… Si demain il fait ça avec une équipe lambda, sans avoir un budget de trois milliards, je lui dis que c’est le meilleur entraîneur du monde. Là ce n’est pas le cas. Le résultat est implacable. Ça fait onze ans qu’il n’a plus gagné la Ligue des champions, depuis qu’il n’a plus Lionel Messi dans son équipe ».

« On s’aperçoit sur la scène européenne que les principes de jeu de Guardiola ont une certaine limite. Ce n’est pas un problème de bien jouer ou d’avoir de l’argent. C’est souvent un problème psychologique. L’histoire se répète. Regardez à chaque fois comment ils se font sortir de la Ligue des champions », a ajouté le champion du monde 1998.

« Pep Guardiola n’arrive pas à trouver le remède. Il est tellement obnubilé par ses principes de jeu qu’il en oublie que le libre arbitre des joueurs sur le terrain est important. Dès qu’on arrive dans le money time, il a envie qu’on dise qu’il est génial. Et il est génial ! Mais il faut donner le libre arbitre aux joueurs, ce qu’il ne sait pas faire », a conclu Emmanuel Petit.

Source : BeSoccer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.