ENNEMI EXTÉRIEUR / Mali : le gouvernement d’Assimi Goïta affirme avoir déjoué un coup d’État

La tentative putsch a eu lieu dans la nuit du 11 au 12 mai et a été « soutenue par un État occidental », selon le communiqué de l’exécutif malien.

 La junte malienne dirigée par le colonel Assimi Goïta a été victime d’une tentative de coup d’État, si on en croit un communiqué du colonel Abdoulaye Maïga, le porte-parole du gouvernement, ce lundi 16 mai.

21 mois après avoir renversé Ibrahim Boubacar Keïta, Assimi Goïta vient d’essuyer une tentative de putsch menée par un  » groupuscule d’officiers et de sous-officiers anti-progressistes « , selon les termes dudit communiqué, lesquels ont été  » interpellés et seront mis à la disposition de la justice « .

La main de l’impérialisme occidental ? 
Le communiqué annonçant la tentative de putsch n’y va pas par quatre chemins pour indexer un  » État occidental  » derrière les putchistes avec pour objectif de « briser la dynamique de la refondation » au Mali. Sans plus de détails sur cet État occidental. On ne peut manquer de penser à la France, métropole colonisatrice, avec laquelle les relations se sont détériorées depuis quelques mois. Le vendredi 13 mai, une nouvelle manifestation contre la présence militaire française avait été organisée à Bamako.

Pour l’heure, le gouvernement malien assure que la situation est sous contrôle et que les points d’entrée dans la capitale et à la frontière ont été sécurisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.