RÉVÉLATEUR ? / Le lapsus du siècle : quand Bush s’emmêle les pinceaux sur Poutine, l’Ukraine et… l’Irak

Lors d'un discours à Dallas mercredi soir, l’ancien président américain George W. Bush a critiqué l’invasion “ totalement injustifiée de l’Irak ”, alors qu’il voulait évoquer l’Ukraine. Un lapsus pour le moins embarrassant qu'il a néanmoins pris avec le sourire.

Voilà un lapsus qui restera sans doute dans les annales. On pourrait même parler de lapsus du siècle, tant la gaffe est incroyable quand on la remet dans son contexte.
George W. Bush était mercredi soir à Dallas, au Texas, où il a tenu un discours à l’institut qui porte son nom. Lors de sa prise de parole, l’ancien président américain en a profité pour critiquer le régime autocratique en Russie et dénoncer l’invasion russe de l’Ukraine. Du moins c’était son intention.
Car l’ancien pensionnaire de la Maison Blanche s’est rendu coupable d’un lapsus terriblement embarrassant. “ Le résultat (du régime russe, NDLR) est l’absence de freins et de contrepouvoir en Russie et la décision d’un seul homme de lancer une invasion totalement injustifiée et brutale de l’Irak ”, lance-t-il à son audience, avant de corriger rapidement. “ Je veux dire, de l’Ukraine…  ”
“ J’ai 75 ans ”
Un silence gêné s’installe alors dans la salle durant un bref instant, après quoi George W. Bush poursuit sur le ton de l’humour. “ L’Irak aussi, de toute façon […) J’ai 75 ans « , dit-il en mettant donc ce lapsus sur le compte de son âge avancé. Les rires fusent.
Rappelons que sous la présidence Bush (2000-2008) les États-Unis ont décidé unilatéralement d’envahir l’Irak en 2003, en prétextant la possession d’armes de destruction massive par le régime de Saddam Hussein et de ses prétendus liens avec l’organisation terroriste Al-Qaïda. Des accusations inventées de toutes pièces par les Américains. Le parallèle avec le prétendu nazisme du gouvernement ukrainien est pour le moins frappant. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.