DÉPRESSION OU VERTIGE / Suicide de Daba Coulibaly à la SGBS : le film du drame

On en sait un peu plus sur les circonstances du suicide de A. R. Ndiaye Coulibaly que l’on appelait Daba, et non Dada. La dame s’est jetée hier, jeudi, du 5e étage de l’immeuble abritant la Société générale Sénégal (SGS, ex-SGBS) où elle travaillait.

 

On apprend dans l’édition de ce vendredi du quotidien L’Observateur que la victime a été appelée au siège de la Banque en ce jour férié (Ascension), avec trois (3) de ses collègues,  pour finir des dossiers urgents.

Arrivée sur son lieu de travail, elle a été momentanément retenue à la porte par le gardien qui ne la reconnaissait pas parmi le personnel. Et pour cause, Daba Coulibaly a repris le service en janvier dernier après une absence pour raison médicale ! Suite à l’intervention d’un de ses supérieurs, elle a pu accéder à son bureau.

Quelques minutes plus tard, elle faisait des va-et-vient dans le couloir, le téléphone collé à l’oreille. Elle est par la suite montée sur le balcon du 5e étage de l’immeuble.

Des témoins l’aperçoivent se pencher un mome

nt au-dessus du vide. Comprenant que Daba Coulibaly voulait se suicider, ils crient de toutes leurs forces pour tenter de la dissuader. Alertés par les cris, les trois (3) collègues de la victime se précipitent à l’étage pour essayer à leur tour de la faire revenir à de meilleurs sentiments. Trop tard.

Informé, le mari de la victime, un officier des douanes, a rappliqué avant l’évacuation de la dépouille à l’Hôpital Principal par les sapeurs-pompiers.

La victime est née en 1979. Elle est mère de trois enfants. L’Observateur, qui donne toutes ces informations, rapporte que Daba Coulibaly se plaignait ces derniers jours de maux de tête.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.