0 7 minutes 4 mois

Pagaille et confusion ont régné peu de temps avant le coup d’envoi de la finale de la Ligue des champions, aux abords du Stade de France. Le ministre français de l’Intérieur a dénoncé l’attitude de supporters des  » Reds  » sans ou avec de faux billets…

 

STADE DE FRANCE – Gérald Darmanin a pointé du doigt ce samedi 28 mai dans la soirée l’attitude de “ milliers de supporters britanniques  sans billet ou avec des faux billets qui ont forcé les entrées ” du Stade de France, leur faisant porter la responsabilité du chaos, le soir de la finale de la Ligue des Champions.

Dans un tweet, accompagné d’une photo de lui et de la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, au PC de sécurité du Stade de France, le ministre de l’Intérieur fait valoir que “ des milliers de ‘supporters’ britanniques, sans billet ou avec faux billets ont forcé les entrées et, parfois, violenté les stadiers ”.

“ Merci aux très nombreuses forces de l’ordre mobilisées ce soir dans ce contexte difficile ”, a ajouté Gérald Darmanin alors que débute une polémique sur les conditions dans lesquelles la France a géré cette finale, remportée par le Real Madrid, deux (2) ans avant l’organisation des Jeux olympiques de Paris.

Décision rare, en tout cas inédite dans l’histoire récente de la prestigieuse Ligue des champions, le coup d’envoi du match le plus important de l’année, suivi par des millions de téléspectateurs à travers le monde, a été retardé de plus de 30 minutes, les deux clubs finalistes étant obligés de revenir faire une seconde séance d’échauffement.

À l’extérieur du stade, de longues files d’attente, des milliers de spectateurs criant leur colère et d’autres tentant d’escalader les grilles entourant l’enceinte, et pour certains parvenant à s’introduire sans ticket. Les forces de l’ordre ont dû faire usage de gaz lacrymogène pour disperser des centaines de supporters, suscitant des échauffourées devant l’enceinte du stade.

“ Beaucoup de faux billets qui ont perturbé l’accès au Stade ”

“ À l’approche du coup d’envoi du match, les tourniquets (pour entrer au Stade de France) du côté des tribunes réservées à Liverpool ont été bloqués par des milliers de spectateurs qui ont acheté des faux billets qui ne fonctionnaient pas ”, a expliqué l’UEFA.

Certains spectateurs, qui étaient munis de billets, n’ont finalement pu accéder au stade qu’en fin de première mi-temps. L’UEFA a assuré qu’elle procéderait “ urgemment ” à un audit de ce qui s’est passé avec la police et les autorités françaises, ainsi qu’avec la Fédération française de football (FFF).

De son côté, le club de Liverpool a demandé l’ouverture d’une enquête. “ Nous sommes extrêmement déçus des problèmes d’accès et des violations du périmètre de sécurité qu’ont subi les supporters de Liverpool ”, a expliqué le club anglais dans un communiqué. La finale 2022 de la Ligue des champions devait initialement avoir lieu à Saint-Petersbourg, avant que son organisation ne soit retirée à la ville après l’invasion russe en Ukraine.

Une source proche du gouvernement a fait valoir auprès de l’AFP que le problème était venu “ des supporters britanniques, malheureusement habitués à ces débordements ”. “ Seulement quelques jeunes des quartiers se sont mêlés aux troubles mais cela est marginal ”, a-t-on ajouté de même source.

Pas de blessés

Cette source a en outre “ déploré le recours à de faux billets par les supporters britanniques, ce qui a perturbé les accès au stade ”. “ Le dispositif était très bien dimensionné, a-t-on poursuivi, et la réaction a été rapide de la part des forces de l’ordre sur place ”. On a relevé que “ malgré la situation, il n’y avait pas eu de blessés ”.

Dans un communiqué la préfecture de police de Paris a expliqué qu’avant la rencontre “ de nombreux supporters sans billets pour le match ou détenteurs de faux billets ont perturbé l’accès au Stade de France, au niveau du périmètre de sécurité extérieur ”.

“ Exerçant une pression forte pour pénétrer dans l’enceinte, ces supporters ont retardé l’accès des spectateurs munis de billets. Profitant de cette action, un certain nombre de personnes est parvenu à franchir les grilles protégeant l’enceinte du stade ”, a ajouté la PP.

Des supporters de Liverpool attendant d’entrer dans le Stade de France pour la finale de la Ligue des champions, le 28 mai 2022 / MATTHIAS HANGST VIA GETTY IMAGES

“ L’intervention rapide des forces de l’ordre a permis le retour au calme et l’évacuation des perturbateurs hors du parvis du Stade de France ”, a-t-elle complété. La préfecture a relevé que la dispersion des spectateurs se déroulait “ sans difficulté ”, et qu’“ aucun incident majeur n’avait été constaté sur les deux fan zones ”, à Saint-Denis et Cours de Vincennes à Paris.

À 23h45, selon un premier bilan provisoire du ministère de l’Intérieur il y a eu à Paris et Saint-Denis “ 53 interpellations et 24 gardes à vue ”. “ 115 supporters ont été légèrement blessés dont quatre ont été évacués par les sapeurs pompiers ” et “ il n’y a pas eu de blessés parmi les forces de l’ordre ”.

Du monde du football ou de certains politiques, les critiques, elles, affluent d’un peu partout dans le monde depuis hier soir. Une source policière a estimé à l’AFP pour sa part que c’était “ un peu facile ” de critiquer la police, alors que celle-ci a pointé du doigt dès le début la difficulté de canaliser autant de supporteurs sans billet. Les lendemains de cette finale pas comme les autres seront tristes à Liverpool, mais peut-être aussi tendus entre les autorités britanniques et françaises, ainsi que Gérald Darmanin et le préfet de Paris, Didier Lallement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.