TONTON BLÉ / Guerre en Ukraine : le chantage de Poutine sur l’approvisionnement mondial des céréales

Source : Courrier International

Le président russe a déclaré, lors d’un échange avec son homologue français et le chancelier allemand, que Moscou pourrait mettre fin au blocus du port d’Odessa si les sanctions étaient levées.

“ Les dirigeants européens intensifient leurs efforts diplomatiques pour desserrer l’étau russe sur les exportations de céréales de l’Ukraine, alors que les perspectives [d’une victoire] de Kiev dans la région orientale de Donbass s’assombrissent et que le risque d’une crise alimentaire mondiale augmente ”, constate le Financial Times.  Le chancelier allemand Olaf Scholz et le président français Emmanuel Macron ont discuté de l’offensive russe en Ukraine et de l’exportation de céréales avec Vladimir Poutine lors d’un entretien téléphonique, samedi 28 mai.

Lors de cet appel de 80 minutes, le président russe a dit aux deux dirigeants occidentaux qu’il était prêt à trouver des moyens de débloquer les exportations de céréales depuis les ports ukrainiens de la mer Noire et qu’il pourrait augmenter ses propres exportations d’engrais et de produits agricoles si les sanctions occidentales correspondantes étaient levées. Des propos “ qui ressemblent plus à un marchandage qu’à une promesse inconditionnelle ”, commente Politico Europe.

Vladimir Poutine au sommet du G20 en 2019

La pression franco-allemande en faveur de la réouverture du port d’Odessa “ intervient quelques semaines après que le commissaire européen à l’agriculture a proposé des itinéraires alternatifs pour expédier les céréales via les ports polonais de la mer Baltique et a rejeté l’idée de mettre en place des couloirs humanitaires pour exporter des denrées alimentaires depuis la mer Noire ”, retrace Politico Europe.

Avant la guerre, rappelle Politico Europe, l’Ukraine pouvait exporter “ environ 5 millions de tonnes de céréales et jusqu’à 700 000 tonnes d’huile de tournesol par mois ” via la mer Noire. En avril, en revanche, l’Ukraine “ a réussi à exporter moins d’un million de tonnes de céréales ”.

La Russie “ ouverte ” au dialogue avec l’Ukraine

Olaf Scholz et Emmanuel Macron “ ont insisté sur un cessez-le-feu immédiat et un retrait des troupes russes ” et ont “ appelé le président russe à des négociations directes sérieuses avec le président ukrainien et à une solution diplomatique du conflit ”, selon la chancellerie.

Vladimir Poutine a déclaré à ses homologues allemand et français que la Russie restait “ ouverte à une reprise du dialogue ” avec Kiev pour régler le conflit armé, mais que la fourniture d’armes à l’Ukraine par l’Occident pourrait exacerber la crise.

Vendredi, relève le Wall Street Journal,  des responsables américains avaient indiqué que l’administration Biden allait probablement approuver le transfert à l’Ukraine de systèmes de roquettes avancés à longue portée, que le gouvernement de Kiev juge nécessaires pour stopper les avancées russes dans la région de Donbas, dans l’est du pays, où les combats sont intenses.

Enfin, Emmanuel Macron et Olaf Scholz ont demandé à Vladimir Poutine de libérer 2 500 combattants ukrainiens qui s’étaient retranchés dans l’aciérie Azovstal à Marioupol (sud) et ont été faits prisonniers par les Russes, selon la présidence française.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.