ROMAINS MACHOS / Un nouveau pénis antique gravé dans la pierre a été découvert près du mur d’Hadrien

Il n'était pas rare de trouver des représentations phalliques dans la Rome antique.

Porteriez-vous un collier orné d’un motif pénis? Si ce choix stylistique peut paraître discutable aujourd’hui, cela ne dérangeait pas les Romains il y a plus de mille ans. Ils arboraient régulièrement des amulettes et bijoux de la sorte, afin d’améliorer leur fertilité et d’éloigner les mauvais esprits et la malchance.

Mais les symboles phalliques pouvaient aussi être utilisés pour moquer une personne. Selon ScienceAlert, c’est l’un d’eux qui a été découvert récemment au Royaume-Uni, près du célèbre mur d’Hadrien.

Dylan Herbert est un biochimiste à la retraite. Lors d’une fouille bénévole, il a trouvé une drôle de pierre datant du IIIe siècle : « De dos, elle ressemblait à toutes les autres, explique-t-il. Mais quand je l’ai retournée, j’ai été surpris de voir des lettres. Ce n’est qu’après avoir enlevé la boue que j’ai réalisé ce que je venais de découvrir, et j’étais absolument ravi. » Le graffiti indique « SECVNDINVS CACOR », ce qui signifierait à peu près « Secundinus, le chieur ».

La pierre mesure 40 centimètres de large sur 15 centimètres de haut. L’auteur a dû mettre un certain temps à graver chaque lettre du message et le dessin qui l’accompagne. C’est ce qui fait dire à l’archéologue directeur de la fouille, Andrew Birley : « Il devait vraiment avoir un gros problème avec Secundinus [sans doute un soldat, ndlr] et être assez confiant pour le montrer publiquement sur une pierre. Je suis sûr que Secundinus ne s’en serait pas amusé en voyant cela lors d’une balade sur le site il y a 1.700 ans ».

 

Source : Slate

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.