0 4 minutes 4 mois

Florentino Perez ne digère pas. Près d’un mois après l’annonce de Kylian Mbappé de poursuivre l’aventure avec le PSG, le président du Real Madrid l’a toujours mauvaise. Invité sur le plateau de l’émission El Chiringuito, le président madrilène n’a en effet pas mâché ses mots à l’évocation du champion du monde tricolore.

Ce Mbappé n’est pas mon Mbappé

Le boss merengue a ainsi été catégorique : une venue de l’ancien Monégasque au Real Madrid n’est plus d’actualité. « Non, parce que ce Mbappé n’est pas mon Mbappé. Mais s’il change… La vie prend mille tournures. Je pense qu’ils l’ont rendu confus et il est très jeune. Je lui souhaite le meilleur, je ne veux rien de mal pour lui. Mais j’ai cru à son rêve », a-t-il confié, ajoutant : « Les Madridistas seront déçus, mais le Mbappé qui voulait venir au Real Madrid n’était pas ce Mbappé. Le Mbappé qui ne veut pas participer à des opérations de sponsoring n’est pas ce Mbappé que je veux. Aucun joueur n’est au-dessus du club. »

Et Florentino Perez de poursuivre en évoquant l’échange qu’il a eu avec Kylian Mbappé lorsque celui-ci a tenu à lui annoncer sa décision. « Il me l’a annoncé dans un message et je lui ai souhaité bonne chance. Mais à ce moment-là, nous n’étions plus intéressés. Aucun joueur de l’histoire du Real Madrid n’a jamais été au-dessus des autres », a-t-il expliqué, pointant du doigt les pressions dont il a été l’objet.

Cela n’a aucun sens

« Nous avons vu que cela avait changé. Ils (le PSG) lui avaient pratiquement proposé d’être le leader, non seulement d’une équipe de football, mais aussi de la direction. Là, on a vu que ce n’était pas le Mbappé qu’on voulait faire venir, mais que sous la pression il avait changé ses rêves. Si un gamin est convoqué par le président de la République, bien sûr ça le touche », a-t-il encore regretté, ajoutant : « Cela n’a aucun sens. Je n’imagine pas le Roi d’Espagne appeler un joueur. Cela l’a beaucoup influencé. »

Sa mère a eu honte

« Je pense que sa mère voulait qu’il vienne au Real Madrid, parce que c’était son rêve de petit garçon, a poursuivi Pérez. Je ne lui ai pas parlé, mais ils nous disent que la mère a eu honte. Quand les circonstances changent et qu’une personne prend une décision, il faut la respecter. Il n’est pas venu parce qu’il ne voulait pas. Si tout le monde te met la pression, à 23 ans tu te bloques », a-t-il encore renchéri, lui laissant néanmoins légèrement entrouvertes les portes du Real Madrid : « La porte est ouverte à tout joueur qui comprend ce qu’est le Real Madrid et que personne n’est plus grand que les autres. »

 

Source : Sports.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.