0 3 minutes 4 mois

« Nous avons récupéré le corps sans vie d’un adolescent carbonisé dans un habitat de fortune. On ignore les causes de l’incendie », a expliqué Nfally Sadio, le Chef du Service communication et marketing de la Croix-Rouge sénégalaise, dans un entretien téléphonique à l’Agence de presse sénégalaise (APS).

Il a précisé que la Croix-Rouge sénégalaise avait mobilisé 50 volontaires du comité départemental de Dakar, deux superviseurs nationaux, deux chauffeurs et deux voitures.

La coalition YAW, dirigée par les opposants Khalifa Sall et Ousmane Sonko, et son allié Wallu Sénégal, avaient prévu de tenir des rassemblements en guise de protestation contre l’invalidation de l’une des listes de candidature, en dépit de leur interdiction par les autorités administratives. Des échauffourées entre manifestants et éléments des forces de l’ordre ont ponctué toute la soirée de ce vendredi 18 mai dans la capitale sénégalaise et le sud du pays.

Sadio a déclaré que les volontaires de la Croix-Rouge sénégalaise déployés sur le terrain ont interrogé des témoins qui n’ont pas été en mesure de dire si l’incendie de la hutte où se trouvait la victime est lié aux échauffourées entre manifestants et forces de l’ordre.

Le corps de la victime a été transporté au commissariat de police des HLM qui a ouvert une enquête pour déterminer les causes réelles du décès de l’adolescent, a-t-il fait savoir. Il a ajouté que les éléments des sapeurs-pompiers l’ont ensuite acheminé à l’hôpital Principal de Dakar.

Au total, 12 victimes ont été enregistrées par l’équipe déployée sur le terrain par la Croix-Rouge sénégalaise, a-t-il dit, citant un corps sans vie brûlé, deux blessés par objet tranchant, huit personnes souffrant de troubles de la respiration et un saignement vaginal.

Avec APS et Seneweb

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.