0 3 minutes 3 mois

Si vous avez plus de 50 ans, prenez le temps de faire ce simple test: essayez de garder l’équilibre sur une jambe pendant environ dix secondes en plaçant votre pied libre sur l’arrière de la jambe opposée, sans vous appuyer sur aucun support. Vous y parvenez? Tant mieux pour vous. Dans le cas contraire, c’est peut-être un signe de mortalité précoce, rapporte le Guardian.

Cette nouvelle, certes anxiogène, est basée sur les découvertes d’une équipe internationale de recherche dirigée par le docteur Claudio Gil Araujo de Clinimex, clinique de médecine de l’exercice à Rio de Janeiro.

Sur une période s’étalant de 2008 à 2020, les chercheurs ont demandé à 1.702 personnes âgées de 51 à 75 ans d’effectuer ce test (trois essais leur étaient accordés). D’après les conclusions de leur étude publiée le 2& juin 2022 dans le British Journal of Sports Medecine, un adulte sur cinq n’est pas parvenu à garder l’équilibre.

Parmi les participants ayant échoué au test, 123 sont décédés de causes variées au cours de la décennie suivante. Les chercheurs en ont déduit que ne pas réussir à se tenir debout sur une jambe pendant dix secondes « était associé à une augmentation de 84% du risque de décès », explique le journal britannique.

Un examen utile lors des visites de routine

Si cette étude a ses limites, notamment parce qu’elle ne cherche pas à établir la cause de ces échecs et que les participants étaient issus d’une seule ethnicité (des Brésiliens caucasiens), ce n’est pas la première fois que le manque d’équilibre apparaît lié à des problèmes de santé. Des recherches antérieures ont ainsi démontré que l’incapacité à se tenir en équilibre pouvait être associée à des risques plus élevés d’accident vasculaire cérébral ou encore de démence, rappelle le Guardian.

Pourtant, les tests d’équilibre sont rarement effectués lors des examens des personnes âgées. Les chercheurs estiment donc qu’un tel test devrait être systématiquement inclus dans les visites de routine chez le médecin. Cet examen pourrait alors offrir « des informations utiles concernant le risque de mortalité chez les hommes et les femmes d’âge moyen et plus âgés ».

 

Source : Slate

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.