OBSCURANTISME MÉDIÉVAL / Les pénis censurés de la tapisserie de Bayeux

La « réplique exacte » de cette célèbre broderie ne l'est pas tout à fait: tous les pénis ont disparu (et ils étaient étonnamment nombreux).

La tapisserie de Bayeux est une œuvre emblématique du Moyen Âge célèbre dans le monde entier. Brodée au XIe siècle pour narrer la conquête (alors toute récente) du trône d’Angleterre par Guillaume le Conquérant (alors duc de Normandie), elle appartient sans doute autant à l’histoire du Royaume-Uni qu’à celle de la France.

C’est pourquoi, en 1885, comme le montre le site Actuallité, une brodeuse britannique du nom d’Elizabeth Wardle décida avec quelques amies de son club de broderie d’en faire une réplique exacte afin que les sujets de Sa Majesté puissent eux aussi l’admirer sans avoir à sortir des frontières du royaume.

Aujourd’hui exposée au musée de Reading. dans le Berkshire, la réplique anglaise force l’admiration. Les brodeuses ont utilisé les mêmes points de broderie sur une toile de lin similaire et l’on voit clairement qu’elles ont eu à cœur de produire une réplique qui soit la plus fidèle possible à l’originale. Fidèle… à un détail près.

Sur la véritable tapisserie de Bayeux, il y a des pénis. En novembre 2018, le professeur George Garnett, de l’Université d’Oxford, en a dénombré pas moins de quatre-vingt-treize, dont quatre à cinq appartenant à des personnages humains (il y a un doute pour un des cadavres de la bataille d’Hastings). À l’exception de celui du soldat mort, tous apparaissent en érection.

Cependant, avant de blâmer la pudibonderie des brodeuses du club d’Elizabeth Wardle, il convient de signaler qu’elles avaient confectionné leur réplique à partir des reproductions (dessins, gravures et photographies colorisées à la main) du South Kensington Museum (aujourd’hui Victoria and Albert Museum), à Londres. Sur ces reproductions (entièrement réalisées par des hommes, précise le musée, la censure des pénis médiévaux avait déjà été opérée.

Source : Slate

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.