A la Une

PASSIONNEL / Meurtre de Ndèye Diop à Touba : Les aveux glaçants de A. Mbacké

Orphelin de père, A. Mbacké vivait avec sa tante au quartier Paléne de Touba avant ce drame. Sa vie a basculé depuis qu’il a mis fin aux jours de sa camarade de classe, Ndèye Diop, une collégienne de 15 ans.

Selon les sources, la victime présentait des blessures au front. Un fil a été attaché autour de son cou, d’après les sources de Seneweb.

Dans la matinée du dimanche dernier, A. Mbacké  a déclaré être monté à la terrasse de leur bâtiment R+ 2. C’est là-bas que son ex-copine l’a retrouvé vers 11 heures alors qu’il faisait le linge.

« Ndèye m’a informé qu’elle était en état de grossesse et que j’en suis l’auteur, mais j’ai refusé la paternité. Et il s’en est suivi une altercation au cours de laquelle je lui ai administré un coup de pierre à la tête », retrace A. Mbacké.

Ayant essuyé le coup, Ndèye Diop s’écroule, mais A. Mbacké ne lâche pas prise.

«  Je l’ai planté un couteau au cou, mais le couteau s’est cassé sur le coup. Et j’ai étranglé Ndèye avec un fil jusqu’à ce qu’elle décède », a dit le présumé meurtrier lors de la reconstitution des faits menée dans la nuit du mardi au mercredi derniers.

Sachant que sa camarade de classe n’est plus en vie, A. Mbacké s’est rendu, dit-il, dans une  boutique où il a acheté deux sacs pour emballer le corps sans vie. Par la suite, il traîne le corps afin de le dissimuler.

« J’ai incliné le réservoir de deux mille litres avant pour dissimuler le corps. Après cela, je ne pouvais plus manger, ni dormir. J’ai fini par me confier à l’un de mes proches », révèle l’adolescent de 17 ans, placé en garde à vue.

Toujours est-il que le corps dissimulé finira par se décomposer après plus de 24 h et l’odeur nauséabonde a fini par alerter le quartier. Les riverains ont alors mené des recherches et retrouvé le cadavre en décomposition, avant d’appeler la police sur place

A l’arrivée des hommes du commissaire Diégane Sène, du commissariat spécial de Touba, le présumé meurtrier, apparemment sous le choc, s’était retranché dans sa chambre.

Source : Seneweb

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.