« SOUS LE DANTEC » / Offense au Chef de l’Etat : Abdou Mbacké Bara Doly va à Canossa !

Cheikh Abdou Mbacké Bara Doly a été entendu par le Doyen des juges hier, jeudi, sur le fond du dossier le concernant. Il a été placé sous mandat de dépôt, le 10 juin dernier, pour offense au Chef de l’Etat et diffusion de fausses nouvelles.

Le député de l’opposition avait tenu des propos jugés malveillants à l’endroit du Président Macky Sall lors de la manifestation de Yewwi Askan Wi, le 8 juin dernier.

« Amende honorable »

D’après Libération, dans sa parution du jeudi 7 juillet 2022, Abdou Mbacké Bara Doly a plaidé l’incompréhension. Le journal rapporte que le député a confié au Doyen des juges que lorsqu’il parlait de « souf », il faisait référence aux terres de l’hôpital Aristide Le Dantec et de Lat Dior qui seraient bradées  (sic !). « Je suis un républicain », a-t-il martelé.

Quuoi qu’il en soit, le journal informe que son avocat, Me Abdy Nar Ndiaye, a déclaré que si les propos de son client « ont porté atteinte au président de la République, il fait amende honorable et présente ses excuses au président de la République et aux populations ».

Le conseil de Abdou Mbacké Bara Doly a introduit une demande de liberté provisoire. Le quotidien Libération gage que le parquet ne devrait pas s’opposer à cette requête.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.