MYSTÈRE ET BOULE DE GOMME / Sénégal : Pape Mamadou Seck de PASTEF évadé ou mort, la polémique enfle !

Les autorités judiciaires du Sénégal ont annoncé l’évasion de prison d’un nommé Pape Mamadou Seck, proche de l’opposant Ousmane Sonko. Il avait été arrêté suite à la marche interdite de la coalition de l’opposition Yewwi Askan wi. Des sources rapportent que l’homme a plutôt été tué et que son meurtre est masqué en évasion.

Accusé de tentative de déstabilisation du pays, Pape Mamadou Seck aurait pu convaincre l’administration pénitentiaire qu’il était sérieusement malade. C’est ainsi qu’il aurait transféré de Rebeuss au Pavillon spécial de l’hôpital Aristide Le Danctec. Il aurait réussi à prendre la tangente, en sciant les barreaux de sa cellule. Pourtant, le malade ne serait pas arrivé à Le Dantec avec une scie à barre dont il aurait fait usage. Ce qui a soulevé des questions.

Comment s’est-il procuré cette scie qui lui a permis de se frayer un passage et profiter de l’obscurité pour disparaitre dans la nature, durant la nuit du 9 au 10 juillet 2022 ? Comment un détenu souffrant d’une maladie chronique grave, d’origine vasculaire au stade 5 et d’une hypertension maligne, peut-il s’évader de prison ? Sachant qu’il a un besoin impératif de soin. On en saura certainement davantage dans les jours ou même les heures à venir. Seulement, le journaliste Adama Gaye a d’ores et déjà accusé les autorités sénégalaises d’avoir tué l’opposant.

«Le monde entier est ici informé de l’assassinat du jeune Sénégalais Pape Mamadou Seck par l’Etat du Sénégal, qui le présente comme fuyard», a écrit le journal en ligne Limametti. De graves accusations qui ont fini de déclencher la polémique d’autant que le journaliste a ajouté : «Macky, ne viens pas nous dire par tes milices que ce détenu mystérieusement évadé, a été retrouvé une balle dans la tête, parce qu’il s’opposait aux forces sécuritaires qui le traquaient». Evadé ou mort, le cas de Pape Mamadou Seck est au cœur d’une vive polémique au Sénégal, ou a débuté, depuis dimanche, la campagne pour les Législatives du 31 juillet.

Responsable du parti Pastef de l’opposant Ousmane Sonko, Pape Mamadou Seck est inspecteur des impôts et domaine de profession. Lui et ses 11 co-inculpés avaient été arrêtés en marge de la marche interdite de la coalition de Yewwi Askan wi, le 17 juin. Ils étaient accusés d’être en possession d’importantes quantités de produits pour la fabrication de cocktails Molotov. Ils ont été placés sous mandat de dépôt le 29 juin puis envoyés à la maison d’arrêt et de correction de Rebeuss, à Dakar, la capitale sénégalaise.

Entre autres charges retenues contre eux : complot contre l’autorité de l’Etat, actes de nature à occasionner des troubles à l’ordre public graves, association de malfaiteurs avec une entreprise terroriste, détention et transport de produits et substances incendiaires en vue de la commission d’actes en rapport avec une entreprise terroriste. M. Seck a été transféré à Le Dantec après une décision conjointement prise par le médecin de l’administration pénitentiaire et son médecin traitant.

Source : afrik.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.