TÉLÉ-PARTI / Législatives 2022 : Ousmane Sonko crache sur le micro de la RTS

Samedi, la caravane de la coalition Yewwi Askan Wi (YAW, opposition) a sillonné la région de Thiès. À cette occasion, le leader du parti PASTEF a refusé le micro de la Radio Télévision nationale (RTS), estimant que cette structure étatique était partisane. Le geste, sous les vivats du nombreux public, fait couler d'encre et de salive.

Après les différents candidats de YAW et les pontes de la coalition, Ousmane Sonko, tête de liste nationale, a pris la parole devant le domicile de Serigne Moustapha Sy. Contre toute attente, le leader de PASTEF a demandé qu’on enlève le micro de la chaîne publique, la RTS. Et pour cause, Ousmane Sonko considère qu’il n’y a aucune utilité à utilise ce micro : « Macky Sall, avec son administration et sa justice, a injustement écarté notre liste nationale. Donc, la RTS ne diffusera jamais mon passage ».
Poursuivant, le chef de file des « Patriotes » regrette le fait que « l’opposition ne passe à la RTS qu’ en période de campagne électorale alors que c’est grâce à l’impôt des Sénégalais que la RTS existe ». « La RTS ne diffuse que les choses ayant trait à Macky Sall alors que les textes lui imposent de faire des émissions plurielles et de donner accès à l’opposition », a-t-il déclaré.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.