ROONEY BAT VARDY / « Wagatha Christie » : La justice donne raison à Cooleen Rooney face à Rebekah Vardy dans le procès de femmes de joueurs

Coleen Rooney, influenceuse britannique et épouse du footballeur Wayne Rooney, a remporté vendredi le procès en diffamation que lui avait intenté Rebekah Vardy, autre personnalité anglaise et épouse de Jamie Vardy. La fin d'un long feuilleton judiciaire et people outre-Manche.

L’affaire a donné beaucoup de matière aux tabloïds et journaux people en Angleterre depuis 2019 et les accusations portées par Coleen Rooney à l’encontre de Rebekah Vardy. La compagne de Wayne Rooney avait ainsi accusé celle de Jamie Vardy d’avoir transmis au quotidien The Sun de « fausses histoires » la concernant via son ex-agente Caroline Watt. L’épouse de l’ancienne star de Manchester United a gagné ce vendredi leur procès en diffamation intenté par la femme du buteur de Leicester.

Le verdict du procès entre les deux influenceuses a été rendu dans la journée en visio par la juge Steyn et la plaignante, Rebekah Vardy, a ainsi été condamnée à régler les frais de justice. Soit une facture totale approchant 3,5 millions d’euros selon les informations partagées par les médias anglais tels que le Daily Mail.

Coleen Rooney dans son bon droit selon la juge

Soucieuse de savoir comment des publications privées avaient fuité dans la presse, Coleen Rooney avait ensuite diffusé de fausses données lorsqu’elle a commencé à douter de l’amitié de Rebekah Vardy.

Après avoir découvert que la compagne de l’attaquant des Foxes informait bel et bien les tabloïds sur sa vie privée, l’épouse de l’actuel entraîneur de DC United en MLS l’a publiquement accusée. Jugée en diffamation depuis le mois de mai, Coleen Rooney a donc fini par obtenir gain de cause ce vendredi.

La Haute Cour a conclu que la publication de Mme Rooney sur les réseaux sociaux accusant sa rivale était « essentiellement vraie », rapporte encore le Daily Mail. Rebekah Vardy « était au courant, tolérait et était activement engagée » dans les fuites vers les médias par son ex-agente Caroline Watt.

L’incapacité à produire des copies des discussions Whatsapp avec son ancienne représentante ont coûté cher dans le dossier de Rebekah Vardy. L’épouse de Jamie a ainsi été suspectée d’avoir volontairement supprimé les échanges avec Caroline Watt tout en estimant les avoir effacés via une mauvaise manipulation.

Après le nouveau verdict rendu ce vendredi par la justice britannique, les dates du Wagatha Christie :

  • Septembre 2017 à octobre 2019 : le tabloïd The Sun publie différents articles intimes sur la vie de Coleen Rooney
  • 9 octobre 2019 : Coleen Rooney accuse publiquement Rebekah Vardy d’être à l’origine des fuites dans la presse
  • 13 février 2020 : Rebekah Vardy se confie sur ses crises d’angoisse nées de cette affaire
  • 23 juin 2020 : Rebekah Vardy intente un procès en diffamation contre Coleen Rooney
  • 19-20 novembre 2020 : Rebekah Vardy reconnue première instance comme étant la source des fuites
  • 8-9 février 2022 : la presse révèle des messages entre Rebekah Vardy et son ancienne agente Caroline Watt. La compagne de Jamie les effacera  » par erreur  » lorsque la justice en a réclamé des copies.
  • 10 mai 2022 : Le procès pour diffamation entre les deux WAGS se déroule pendant sept jours devant la Haute Cour de justice.
  • 29 juillet 2022 : la justice donne raison à Coleen Rooney contre Rebekah Vardy

Source : BFMTV avec RMC Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.