OBSÉDÉ SEXUEL / Procès de Benjamin Mendy : « Il a agrippé ma vulve », une accusatrice livre un témoignage glaçant

Le procès de Benjamin Mendy suit son cours au tribunal de Chester, dans le nord de l’Angleterre. Au cours d'une nouvelle journée d'audience, une accusatrice a livré un témoignage glaçant à charge contre le footballeur.

lI a fait partie des 30 footballeurs à avoir été adulés lors de la Coupe du monde 2018, pourtant, à cette époque, personne ne s’attendait à voir Benjamin Mendy face à la justice quatre ans plus tard. Nous sommes en août 2021 quand le célèbre défenseur est placé en détention provisoire les autorités judiciaires du comté du Cheshire, en Angleterre, suite à quatre accusations de viols et une accusation d’agression sexuelle.

Les mois ont défilé, tout comme les témoignages à charge contre le sportif. Aujourd’hui l’avenir de Benjamin Mendy est entre les mains du juge du tribunal de Chester. En effet, depuis le 15 août dernier, son ami Louis Saha et lui-même font face à la justice britannique pour répondre des diverses accusations dont ils sont les cibles. Et plus les jours passent, plus les jurés sont à l’écoute de confidences pour le moins glaçantes.

Un nouveau témoignage bouleverse la défense de Benjamin Mendy

D’après les informations de l’AFP, cette journée du 23 août a dû être particulièrement bouleversante pour les jurés présents au cours de l’audience. Et pour cause, le témoignage d’une plaignante, qui accuse le footballeur de lui avoir saisi l’entrejambe lors d’une fête chez lui, a été diffusé au cours du procès. « Il a en quelque sorte agrippé ma vulve et je me suis immédiatement arrêtée et j’ai pensé : ‘Qu’est-ce qui vient de se passer ?’ », a-t-elle déclaré, avant d’ajouter : « Je pense que j’ai été simplement prise de court parce que j’ai été choquée et ensuite, je me suis rendu compte de ce qui venait de se passer »Plus tard, la jeune femme a expliqué que le footballeur a fait le geste « de faire un cunnilingus » alors qu’ils étaient tous les deux dans la salle de bains. « Je ne comprends pas d’où c’est sorti parce qu’il y avait eu peu de conversation », a-t-elle ajouté. Dans cette affaire, Benjamin Mendy, qui plaide non-coupable, risque la prison à perpétuité.

Source : Voici.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.