Répression à balles réelles lors de la journée du 30 juin au Soudan : au moins 8 morts, selon Le Monde

Des images collectées et authentifiées par « Le Monde » permettent de retracer la manifestation du 30 juin, à Khartoum. Une journée au cours de laquelle au moins huit jeunes hommes sont morts, pour la plupart touchés par balle.

Que s’est-il passé le 30 juin, alors que l’opposition au régime militaire soudanais appelait à une manifestation historique ? La junte s’était engagée à laisser le peuple « exercer son droit de réunion pacifique ». Dès 8 heures, pourtant, le gouvernement fait couper la connexion Internet.

Le Monde a récolté et authentifié les images disponibles après le rétablissement du réseau Internet. Au total, elles permettent de documenter la mort d’au moins huit manifestants au cours de la journée, la plupart par balles. A travers le pays, de nombreux autres militants ont été blessés par balles, ou arrêtés et détenus par centaines.

Le même jour, les images montrent des agents des forces de l’ordre équipés de fusils d’assauts automatiques de type AK-47. Parmi les unités engagées figuraient notamment des agents de la réserve centrale de police (CRP). Différents observateurs, dont des organisations non gouvernementales, reprochent à ces agents des « violations sérieuses des droits de l’homme ». Ces accusations ont poussé les Etats-Unis à placer, en mars, le CRP sur sa liste des organisations soumises à des sanctions financières. En cette fin juin, aux côtés de la police de Khartoum, de la police antiémeute, ainsi que de l’armée, elle a pris part à la violente répression des manifestants, essentiellement pacifiques.

Source : Le Monde

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page