A la Une

EN COULISSES / Affaire Sweet Beauty : La gendarmerie s’invite à l’audition d’Ousmane Sonko et embarque ses hommes de main

L'audition de la principale figure de l'opposition sénégalaise, Ousmane Sonko, le maire de la ville de Ziguinchor et chef de file du PASTEF dans une affaire présumée de viols et de menaces de mort s'est tenue ce jeudi 03 novembre au Palais de justice de Dakar. Les partisans du leader sudiste ont respecté à la lettre ses consignes de ne pas manifester et Sonko est ressorti libre de son face-à-face avec le Doyen des Juges après trois tours d'horloge. Toutefois, au moment où il était entendu au fond par le magistrat instructeur, des gendarmes auraient fait irruption dans le temple de Thémis pour mettre aux arrêts six de ses gardes du corps pour leurs responsabilités présumées dans les échauffourées survenues à Tchicky la semaine dernière et qui auraient occasionné des blessés et des saccages.

Après une audition dans le fond qui aura duré trois (3) bonnes heures et dont ses avocats assurent qu’elle s’est déroulée sans anicroches et dans une atmosphère conviviale, l’opposant au Président Macky Sall a surpris son monde en refusant de quitter le Palais de justice de Dakar. Motif invoqué et qui confirme une rumeur qui s’était fait persistante en début d’après midi : ses six (6) gardes du corps auraient été embarqués par des éléments de la gendarmerie pour leur implication supposée dans les événements violents de la semaine dernière à Tchicky, dans le département de Mbour (région de Thiès) lors de la tournée du leader du PASTEF baptisée « Némékou Tour ».

Ainsi, pendant que le maire de Ziguinchor était cuisiné dans le fond dans cette affaire de viols et de menaces de mort dont l’accuse la jeune masseuse du Sweet Beauty, les limiers de la DIC ont embarqué manu militari les membres de la garde rapprochée de l’opposant sénégalais. Ce qui explique la volte-face de l’opposant qui estime que ses hommes ont été arrêtés pour être entendus sans convocation préalable. Ousmane Sonko a fini par faire contre mauvaise fortune bon cœur et rentrer à son domicile.

En fin de journée, quelques informations et moult rumeurs ont fuité de cette audition tant redouté et dont les conseils de l’opposant ont déclaré dans une parfaite bonne humeur, ce dernier se soumettant sans rechigner aux questions du juge d’instruction. le site d’informations Seneweb nous apprend, par exemple, qu’il n’en est rien et qu’Ousmane Sonko a refusé de répondre à de nombreuses interpellations du juge Maham Diallo, se contentant de réaffirmer son innocence dans cette affaire qui ne serait qu’un complot politique, comme il l’a toujours soutenu, de la part des tenants du régime de Macky Sall. Seneweb nous apprend aussi qu’il aurait refusé de se soumettre à des tests ADN (ce que lui permet la législation sénégalaise), comme le réclamerait l’accusation.

Pour l’heure, on ne sait pas encore ce que nous réservent les éventuelles fuites de cette audition tant attendue du leader de l’opposition, comme ce fut le cas lors de celle ayant mis face-à-face la jeune masseuse et son ex-patronne du Sweat Beauty. Les conseils de Sonko soutiennent quant à eux que le Doyen des juges, Maham Diallo, ne dispose d’aucune charge probante contre leur client à même de conduire à un procès.

L’avenir nous édifiera dans cette affaire de mœurs dont les premiers développements avaient conduit à des manifestations sur toute l’étendue du territoire sénégalais ayant causé en mars 2021 la mort de quatorze (14) jeunes Sénégalais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page