riopost
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Affaire Petro-tim : Le rapport de l'Ige " blanchit " les Wade

Source : Walf Quotidien


Rédigé le Mercredi 12 Juin 2019 à 18:58 | Lu 55 fois | 0 commentaire(s)


Quel est le degré d'implication des Wade dans la cession de blocs pétroliers à Petrotim ? D'après Walf Quotidien, qui a consulté le rapport de l'Inspection générale d'Etat (Ige), ni la convention du 17 janvier 2012 signé par Karim Wade, ni le décret de Me Wade, ne sont entrés en vigueur et n'ont conféré des droits pétroliers à Frank Timis.


Affaire Petro-tim : Le rapport de l'Ige " blanchit " les Wade
Il ressort des informations du journal que la convention de 201é, signée par Wade-fils, a été annulée par Aly Ngouille Ndiaye qui a fait établir, par Petrosen, une nouvelle convention qu'il a signée en tant que ministre de l'Énergie et des Mines. À cette nouvelle convention, il a joint un rapport de présentation et un projet de décret que le Président Macky Sall a signé en juin 2012.

En clair, les permis pétroliers cédés à Bp ont été acquis par Frank Timis exclusivement du fait de Macky Sall et de son ministre, Aly Ngouille Ndiaye. Il y a deux décrets qui approuvent le contrat de recherche et de partage de production conclu entre l'État et Petro-Tim.

Le premier décret numéro 2012-596 concerne le permis de Cayar Offshore d'une superficie totale égale 7895 km2. Le deuxième décret, 2012-597, est relatif au permis de Saint Louis offshore profond d'une superficie de 9463 km2, signé le 5 juin 2012. Tous ces deux décrets ont été signés par le Président Macky Sall.








Derniers tweets


Derniers connectés


Malawi : le viol initiatique des jeunes filles par des " hyènes " (Vidéo)

Avec France 24

Dans le sud du Malawi existe un rituel initiatique violent : les jeunes filles qui atteignent la puberté doivent avoir des relations sexuelles forcées avec une " hyène ", un homme désigné par leur famille. Ce viol est encadré par des règles strictes, et il est organisé dans le plus grand secret. Une pratique qui perdure malgré son interdiction.

Babacar Gueye
09/11/2018