riopost
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Après son expulsion du Sénégal, Kémi Seba se prononce sur iGfm, Macky Sall, ses conditions de détention...


Rédigé le Mardi 25 Février 2020 à 23:17 | Lu 97 fois | 0 commentaire(s)


L’activiste Kemi Seba n’a pas attendu longtemps pour solder ses comptes avec le Président Macky Sall, le groupe de presse de Youssou Ndour, les forces de l’ordre de l’Aéroport international de Dakar (AIBD) et le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye.


Dans un direct sur Facebook, le Franco-béninois a soutenu : « Je suis resté dans la prison de l’aéroport sans manger. Heureusement qu’il y avait quelqu’un qui m’a donné quelque chose à manger. Au moment de mon embarcation, les policiers m’ont dit que vous allez partir de gré ou de force. Et ces forces de l’ordre étaient commandées par le ministre de l’Intérieur et ce ministre de l’Intérieur était commandé par le Président Macky Sall, l’un des plus grands serviteurs de la France », a martelé Kemi Seba.

En outre, l’activiste a soldé ses comptes avec le Président directeur général du groupe Futurs Médias Youssou Ndour. « Le groupe de presse mythomane de Youssou Ndour s’est permis de raconter du n’importe quoi sur moi, en disant que je perturbais l’avion alors que c’est faux. Ils ont voulu me salir. Tout ce qu’ils voulaient c’est de raconter des mensonges pour protéger leur patron Macky Sall. ».
Il ajoute: « Macky Sall a voulu m’humilier, mais ça ne m’arrêtera pas. Leur stratégie était de me juger sans que je me présente. Il pensait que je n’osais pas venir au Sénégal pour un jugement. Mais qu’ils sachent que je suis un lanceur d’alerte, et mon rôle est de montrer les limites des États », a asséné Kémi.








Derniers tweets


Derniers connectés


(Livre) " Sexe, race et colonies " : " Un viol qui a duré six siècles "

L'Obs

L'ouvrage collectif " Sexe, race et colonies " est un événement. Pascal Blanchard, copilote du projet, et Todd Shepard, l'un des contributeurs américains, expliquent à " l'Obs " le plus grand tabou de la colonisation.

Babacar Gueye
30/09/2018