riopost
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

C1 / Ligue des champions : l'Atlético a fait plier Liverpool


Rédigé le Mardi 18 Février 2020 à 23:28 | Lu 74 fois | 0 commentaire(s)


Après avoir ouvert le score très tôt (4e), les joueurs de l'Atlético ont conservé leur court avantage (1-0) face à un Liverpool dominateur mais peu inspiré.


Le match : 1-0
C'est une victoire symbolique de son style de jeu que l'Atlético de Madrid a récolté face au Champion d'Europe en titre (1-0), qui ne goûte que très, très rarement à la défaite. Les Matelassiers se sont installés dans la position rêvée quasiment d'entrée de match : défendre après avoir marqué de façon très précoce.

Très vite après le but inscrit sur corner (4e) par Saul Niguez, grâce à une remise involontaire de Fabinho, ils se sont repliés sur un bloc très bas, dans leur 4-4-2. Liverpool a donc eu énormément le ballon jusqu'à la pause, mais très peu d'inspiration. Seuls les décrochages de Firmino ont animé l'attaque des Reds, pas assez tranchante dans les derniers mètres, et il n'est pas surprenant que le Brésilien ait amené la magnifique opportunité offerte à Salah. Mais la tête de Felipe a dévié la reprise du gauche, brûlante, de l'Égyptien (35e). Pas loin du 1-1 sur ce coup-là, le leader du Championnat anglais avait évité le 0-2 neuf minutes plus tôt, grâce à Alisson, décisif devant Morata (26e).

À la reprise, l'Atlético aurait pu copier-coller son entame de première période, mais Vrsaljko a galvaudé un centre en retrait en or de Llorente (49e), entré à la pause à la place de Lemar. Quatre minutes plus tard, une tête de Salah a fui le cadre de peu (53e). Un préambule à une intense période de domination des visiteurs, sans résultat, car l'équipe madrilène sait résister, même dans ces temps faibles. Après avoir fait le dos rond, elle a même failli doubler le score par Morata (68e). Henderson a répondu (73e), mais Liverpool, pas vraiment dans un grand soir, a mis un genou à terre. Il devra le relever, au match retour, le 11 mars.

Le joueur : Morata a gâché
L'attaquant de l'Atlético aurait dû permettre à son équipe de gonfler davantage le score. Mais il a raté deux magnifiques balles de but, une par période. À la 26e, il a bien joué le coup et s'est heurté à un Alisson décisif. À la 68e minute, en revanche, il a glissé piteusement au moment de reprendre un caviar de Lodi (68e). Il n'a pas eu l'occasion d'effacer ce double échec. Il est sorti deux minutes plus tard, pour laisser sa place à Vitolo.








Derniers tweets


Derniers connectés


(Livre) " Sexe, race et colonies " : " Un viol qui a duré six siècles "

L'Obs

L'ouvrage collectif " Sexe, race et colonies " est un événement. Pascal Blanchard, copilote du projet, et Todd Shepard, l'un des contributeurs américains, expliquent à " l'Obs " le plus grand tabou de la colonisation.

Babacar Gueye
30/09/2018