riopost
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

CIRCÉ RICAINE ? Une “ jolie ” journaliste américaine pour piéger Poutine (sic !)

Source : 7sur7.be


Rédigé le Mardi 19 Octobre 2021 à 22:25 | Lu 90 fois | 0 commentaire(s)


Lors d’une interview à Moscou, la journaliste américaine Hadley Gamble, correspondante pour la chaîne CNBC à Abou Dhabi, a commis le péché mignon de la blonde. Jugée " trop jolie " par le président russe Vladimir Poutine pour comprendre, elle a été stigmatisée par la presse russe au lendemain de l'interview qui est allée même jusqu'à la traiter d'objet sexuel envoyée par Washington pour piéger Poutine.


Lors grand “ forum " de l’énergie tenu la semaine dernière à Moscou, la journaliste américaine Hadley Gamble, qui interrogeait le président Poutine sur l’envolée du prix de l’énergie, en particulier celui du gaz, dont la Russie est l’un des principaux producteurs et exportateurs mondiaux, a été la cible de remarques sexistes de la part de ce dernier.

“ C’est une jolie femme mais je lui dis une chose et elle me répond immédiatement le contraire comme si elle n’avait pas entendu ce que je venais de lui dire ”, a commenté le chef de l’État russe, sourire aux lèvres, à l'Américaine.

Dès le lendemain, la presse russe a abondamment rebondi sur cette remarque présidentielle. Les (belles) jambes de Hadley Gamble faisaient la Une du principal quotidien économique russe Kommersant (sic !). La presse d’État ne s'est pas, elle, gênée pour accuser la journaliste américaine d’être un “ objet sexuel ” envoyé en mission par les États-Unis à Moscou pour jouer de ses charmes et tenter de piéger Vladimir Poutine.








Derniers tweets


Derniers connectés


(Livre) " Sexe, race et colonies " : " Un viol qui a duré six siècles "

L'Obs

L'ouvrage collectif " Sexe, race et colonies " est un événement. Pascal Blanchard, copilote du projet, et Todd Shepard, l'un des contributeurs américains, expliquent à " l'Obs " le plus grand tabou de la colonisation.

Babacar Gueye
30/09/2018