riopost
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Coronavirus en France : Une trentaine de dépouilles en attente d'être rapatriées au Sénégal


Rédigé le Lundi 20 Avril 2020 à 20:22 | Lu 138 fois | 0 commentaire(s)


L'inhumation des Sénégalais décédés du coronavirus est une équation pour leurs familles. Ces dernières ont vu leur volonté se heurter à la mesure d'interdiction de rapatriement de dépouille prise par le comité national de gestion des épidémies (Cnge) au Sénégal.


30 dépouilles en attente d'être rapatriées

Mais, ce lundi, une famille a décidé d'enterrer un des siens décédé, malgré les démarches qui sont en train d'être menées par le collectif pour le rapatriement des corps des Sénégalais décédés du coronavirus regroupant 25 pays.

"Les responsables de cette famille ont voulu inhumer leur mort selon les pratiques du rituel funéraire des musulmans. Ils ont dit qu'un corps sans vie ne doit pas attendre", a expliqué Meïssa Mbaye, membre du pool scientifique dudit collectif de la Diaspora, joint par Seneweb. Avant de préciser : "Nous avons présentement 30 corps sans vie. Pour la plupart, ils attendent que la situation se décante".

" L'État du Sénégal se base sur un avis de l'Oms alors que la situation a évolué "

Très en verve, il a soutenu qu'il n y a pas de raison scientifique pour interdire le rapatriement des Sénégalais qui ont succombé suite au Covid-19. " L'État du Sénégal se base sur un avis de l'Organisation mondiale de la Santé (Oms), au départ de l'épidémie alors que la situation a évolué ", a déclaré le sieur Fall.

À preuve, le membre du pool scientifique a indiqué qu'en France les gens n'avaient pas accès à leurs corps. " Ils enterraient les morts sans la présence de leurs familles. Car, l'État français avait pris l'avis de l'Oms daté du 13 mars comme la plupart des États, du moment où on n'avait de recul face à cette pandémie. Cependant, il a abrogé le premier avis quand ils ont fait études sur la nature du virus ", a insisté Meïssa Mbaye. Qui renseigne : " Les autorités ont fait un autre avis qui donne accès aux parents pour qu'ils puissent enterrer leurs victimes. Donc, s'il y avait un risque de contamination, elles n'auraient pas donné les corps ".

Pas de corps sans vie estampillés Covid-19 au Sénégal

À l'en croire, le Sénégal refuse de prendre en considération les études qui ont été fait sur le virus. " Les autorités sénégalaises n'ont pas d'arguments scientifiques. Toutefois, le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l'Extérieur a discuté avec le coordonnateur du collectif, Seydina Omar Ba. Il y a une évolution. L'État a accepté seulement de rapatrier les corps sans vie qui ne sont pas estampillés Covid-19 ".








Derniers tweets


Derniers connectés


(Livre) " Sexe, race et colonies " : " Un viol qui a duré six siècles "

L'Obs

L'ouvrage collectif " Sexe, race et colonies " est un événement. Pascal Blanchard, copilote du projet, et Todd Shepard, l'un des contributeurs américains, expliquent à " l'Obs " le plus grand tabou de la colonisation.

Babacar Gueye
30/09/2018