riopost
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

EXIL FORCÉ / Le juge Téliko au ministre de la Justice : " C’est une décision injustifiable, mais (...) le dernier mot revient toujours à Dieu

Avec Seneweb


Rédigé le Mercredi 24 Novembre 2021 à 21:33 | Lu 68 fois | 0 commentaire(s)


L’ex-président de l’Union des magistrats sénégalais (UMS) et le ministre de la Justice se sont livrés à un échange acidulé lors de la réunion du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) qui s'est tenu, hier, au Palais.


Souleymane Téliko reproche à son ministre de tutelle, Me Malick Sall, son affectation à Tambacounda comme président de Chambre à la Cour d’Appel.

« Vous n’avez rien à me reprocher. Je ne suis coupable d’aucune faute. J’ai toujours fait mon travail convenablement », a-t-il martelé dans des propos rapportés par Les Échos.

Téliko de rembobiner : " C’est une décision injustifiable, mais je ne me fais pas de soucis, car le dernier mot revient toujours à Dieu 'wal aaxibatu lil muttaxiin' ".

Le ministre de la Justice, resté de marbre, de lui rétorquer : « J’ai besoin d’hommes d’expérience au niveau de la Cour d’Appel de Tambacounda ». Rideau








Derniers tweets


Derniers connectés


(Livre) " Sexe, race et colonies " : " Un viol qui a duré six siècles "

L'Obs

L'ouvrage collectif " Sexe, race et colonies " est un événement. Pascal Blanchard, copilote du projet, et Todd Shepard, l'un des contributeurs américains, expliquent à " l'Obs " le plus grand tabou de la colonisation.

Babacar Gueye
30/09/2018