riopost
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Escroquerie foncière sur un milliard : Le collectif des victimes de " Seti " charge le beau-père de Macky Sall


Rédigé le Mardi 3 Décembre 2019 à 19:34 | Lu 30 fois | 0 commentaire(s)


Le collectif des victimes sur de l’escroquerie foncière portant sur un milliard de F Cfa qu’aurait fait la Société d'études de travaux et d’ingénierie (Seti) d'Abdourahmane Seck, alias Homère, beau-père du Président Macky Sall, revient à la charge.


Selon un communiqué du collectif parvenu à la rédaction de Seneweb, Homère a déclaré avoir ouvert le capital à Abdoulaye Sambe à 50%, qui lui aurait volé sa société et diversifié les activités à son insu en rentrant dans le foncier à travers un contrat avec la famille d'un certain Dame Mbengue.

" Aucune plainte n'a été ouverte en son temps par Homère Seck qui, au contraire, a laissé son fils Thierno Homère Seck continuer à assumer les fonctions de responsable financier de la Seti jusqu'à sa fermeture, lorsque les plaignants ont commencé à porter plainte auprès de la Dic (N.D.R. : Division des Investigations criminelles) et des tribunaux en 2016 ", explique-t-il dans le communiqué.

Des échanges de sms dans lesquels le fils Seck demande à des victimes " de patienter le temps que son père trouve une solution convenable pour tous " ont été certifiés auprès d'un Huissier pour en attester, précise le document.

Le collectif des victimes accuse des cadres du pays d'être derrière et demande une enquête pour clarifier cette affaire. " Nous osons espérer que l’instruction conduira à une enquête fouillée qui révélera tous les dessous de cette affaire dans laquelle nos économies ont été usurpées par un groupuscule d'individus, dont des hauts fonctionnaires de la Direction générale des Impôts et Domaines et des élus locaux de Yoff ", accuse-t-il.








Derniers tweets


Derniers connectés


(Livre) " Sexe, race et colonies " : " Un viol qui a duré six siècles "

L'Obs

L'ouvrage collectif " Sexe, race et colonies " est un événement. Pascal Blanchard, copilote du projet, et Todd Shepard, l'un des contributeurs américains, expliquent à " l'Obs " le plus grand tabou de la colonisation.

Babacar Gueye
30/09/2018