riopost
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Fatwa de la communauté Layenne contre Seyda Zamane


Rédigé le Dimanche 9 Février 2020 à 18:22 | Lu 101 fois | 0 commentaire(s)


La communauté religieuse des Layennes condamne vigoureusement les actes posés par Seyda Zamane et " sa secte satanique ", qui, depuis quelques semaines alterne conférences, publicités et vidéos sur les réseaux sociaux (voir vidéo). Ce, en utilisant des chants religieux layennes. Voici l'intégralité du communiqué de la Communauté Ahloulahi qui informe " se démarquer de cette secte et de ses activités".


" Sur des vidéos partagées dernièrement sur les réseaux sociaux, on peut voir une sorte de secte dirigée par une femme, qui se réclame " Seyda Zamâne " (Maîtresse de cette Époque) utiliser à tort des chants religieux propres à la Communauté Ahloulahi lors de leur cérémonie.

Cela constitue une violation grave à l'honorabilité et une atteinte à la moralité de la communauté Layène reconnue pour la sainteté de ses pratiques religieuses.

L'association Vision 129 qui regroupe les petit-fils de Seydina Limamou Lahi (asws) dénonce vigoureusement cette agression et informe que la Communauté Ahloulahi se démarque de cette secte et de ses activités.

Elle condamne jusqu'à la dernière énergie la participation, de près ou de loin, de toute personne qui se réclame disciple du saint-maître, dans ces manifestions d'ordre satanique. La communauté Ahloulahi a toujours eu une seule ligne de conduite tracée par le saint-maître Seydina Limamou Lahi (asws) et qui est de vouer un culte exclusif à Allah et de suivre les recommandations de son Prophète.

À sa suite, cette ligne de conduite fut perpétuée par chacun de ses khalifes, de Seydina Issa Rohoulahi Lahi (asws) à Seydina El Hadji Abdoulaye Thiaw Lahi.

Nous prenons l'opinion à témoin, car la prochaine fois que pareille chose se répétera, nous userons de méthodes plus draconiennes pour juguler la menace. "









Derniers tweets


Derniers connectés


(Livre) " Sexe, race et colonies " : " Un viol qui a duré six siècles "

L'Obs

L'ouvrage collectif " Sexe, race et colonies " est un événement. Pascal Blanchard, copilote du projet, et Todd Shepard, l'un des contributeurs américains, expliquent à " l'Obs " le plus grand tabou de la colonisation.

Babacar Gueye
30/09/2018