riopost
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Fillette tuée par son papa aux Mamelles : ce qui s'est réellement passé !


Rédigé le Mardi 25 Août 2020 à 19:44 | Lu 96 fois | 0 commentaire(s)



Image d'illustration
Image d'illustration
Les aveux du colonel des douanes.
Le Colonel des douanes Mouhamadou Sall, qui a battu à mort sa fille de 6 ans, est passé aux aveux devant les enquêteurs de la gendarmerie de Ouakam.

Selon Libération, le présumé meurtrier aurait reconnu les faits avec force détails. Après son acte, il est allé se dénoncer lui-même à la Brigade de gendarmerie de Ouakam où il a été placé en détention.

Lors de son audition, il a confié qu’il n’avait pas l’intention de tuer sa fille, qu’il voulait juste la corriger parce qu’elle serait sortie sans sa permission. Sur la base de cette audition, Libération a retracé le film du meurtre de la fille de 6 ans tuée par son père douanier aux Mamelles (banlieue chic de Dakar).

Alors que sa fille était dans la salle de bain en train de se brosser les dents, le Colonel Mouhamadou Sall l’a surpris par derrière. Dans un excès de colère, le colonel des douanes attrape les cheveux de sa fille avant de cogner violemment sa tête contre le lavabo qui a éclaté en mille morceaux.

Un des débris est entré carrément dans la gorge de la fille qui est morte sur le coup. Ce qui a fait croire, dans un premier temps, à un égorgement du fait de la gorge ensanglantée de la pauvre petite.

Après les faits, la femme du douanier a tenté de suicider. La jumelle de la victime, elle, est inconsolable.


Il a soutenu que c’est une force obscure qui le commandait. «J’étais possédé par le diable. Je voulais juste la corriger mais je ne sais ce qui s’est passé après», a-t-il confié.











Derniers tweets


Derniers connectés


(Livre) " Sexe, race et colonies " : " Un viol qui a duré six siècles "

L'Obs

L'ouvrage collectif " Sexe, race et colonies " est un événement. Pascal Blanchard, copilote du projet, et Todd Shepard, l'un des contributeurs américains, expliquent à " l'Obs " le plus grand tabou de la colonisation.

Babacar Gueye
30/09/2018