riopost
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

JUSTICE COMPROMISSOIRE ? / Guy Marius Sagna libre : la colère de son avocat !


Rédigé le Vendredi 15 Octobre 2021 à 22:30 | Lu 65 fois | 0 commentaire(s)


Guy Marius Sagna a recouvré la liberté hier, jeudi 14 octobre, mais c'est une liberté sursitaire : il a été condamné à trois de prison avec sursis. Suffisant pour que son conseil, Me Khoureychi Bâ, peste contre cette décision qui fleure bon (ou mauvais, c'est selon !) l'arrangement judiciaire, à l'en croire...


Poursuivi pour diffusion de « fausses nouvelles ». Guy Marius Sagna a été condamné hier, jeudi, à trois (3) mois de prison avec sursis.

Son avocat, Me Khoureychi Bâ, n’est pas satisfait de la décision.

« Je ne suis pas satisfait, loin de là. Guy Marius Sagna a été déclaré coupable malgré tout. Peu importe la condamnation, qu’il soit assorti de sursis ou non, cet homme a été déclaré coupable. Je ne puis me réjouir d’une telle décision qui est assez concertante. La justice n’a rien à faire des arrangements. La justice n’a rien à voir avec la politique. Je demande au juge d’appliquer la règle de droit, rien que la règle de droit.

Dans ce genre d’affaires, où un citoyen est poursuivi de chefs d’accusation de diffusion de fausses nouvelles, en se rendant compte qu’il n’avait fait que mettre une opinion, je pense que la moindre des choses pour un juge, quand toute la défense converge vers une seule demande qu'est le renvoi des fins de la poursuite sans peine ni dépens, parce qu’il n’y a pas d’infraction constituée, je pense qu’il y a un petit travail de vérification à faire avant de s’empresser de déclarer la personne coupable. Ce qui fait que cette affaire n’est pas finie. Le débat risque de se poursuivre à la Cour d’appel. Parce que de telles décisions ne doivent pas prospérer dans le pays. »








Derniers tweets


Derniers connectés


(Livre) " Sexe, race et colonies " : " Un viol qui a duré six siècles "

L'Obs

L'ouvrage collectif " Sexe, race et colonies " est un événement. Pascal Blanchard, copilote du projet, et Todd Shepard, l'un des contributeurs américains, expliquent à " l'Obs " le plus grand tabou de la colonisation.

Babacar Gueye
30/09/2018