riopost
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

La chanteuse malienne, Rokia Traoré, libérée sous contrôle judiciaire


Rédigé le Jeudi 26 Mars 2020 à 19:06 | Lu 150 fois | 0 commentaire(s)


La chanteuse franco-malienne, Rokia Traoré, a été libérée ce mercredi 25 mars en France. Incarcérée depuis le 10 mars à la prison de Fleury-Mérogis, elle avait entamé une grève de la faim pour dénoncer la violation de ses droits de mère et la partialité de la justice belge. Un conflit autour de la garde de sa fille avec le père de celle-ci est à l'origine de cette affaire.


La chanteuse franco-malienne Rokia Traoré en 2004. Photo: David LEFRANC/Gamma-Rapho via Getty Images
La chanteuse franco-malienne Rokia Traoré en 2004. Photo: David LEFRANC/Gamma-Rapho via Getty Images
La cour d'appel de Paris a approuvé la remise de Rokia Traoré à la justice belge. Mais elle a décidé de la placer sous contrôle judiciaire, conformément aux réquisitions de l'avocat général. « Compte tenu de la situation, nous ne pouvons pas organiser la remise de Mme Traoré aux autorités belges », a expliqué ce dernier lors de l'audience, faisant allusion à l'épidémie de Covid-19.

Rokia Traoré était écrouée en France à la prison de Fleury-Mérogis et son incarcération avait soulevé de nombreuses réactions, dont celle de Claudy Siar de RFI qui demandait sa libération.

Le 10 mars, jour de son arrestation, la chanteuse arrivait par avion de Bamako pour se rendre en Belgique. Elle devait se rendre à Bruxelles pour assister à une audience auprès de la cour d'appel suite à une décision du tribunal de première instance de Bruxelles de donner la garde exclusive de leur fille à son père.

Elle a finalement été arrêtée lors de son escale à Paris. Le mandat d'arrêt international dont Rokia Traoré fait l'objet a été émis fin 2019 par la justice belge pour « enlèvement, séquestration et prise d'otage ».








Derniers tweets


Derniers connectés


(Livre) " Sexe, race et colonies " : " Un viol qui a duré six siècles "

L'Obs

L'ouvrage collectif " Sexe, race et colonies " est un événement. Pascal Blanchard, copilote du projet, et Todd Shepard, l'un des contributeurs américains, expliquent à " l'Obs " le plus grand tabou de la colonisation.

Babacar Gueye
30/09/2018