riopost
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Le Maroc condamne officiellement la publication de caricatures de Mohamed et interpelle la France

Source : L'OBS


Rédigé le Lundi 26 Octobre 2020 à 19:47 | Lu 160 fois | 0 commentaire(s)


Le Maroc dénonce les caricatures du prophète de l’islam et appelle la France « à cesser d’attiser le ressentiment et à faire preuve de discernement et de respect de l’altérité ». Une position exprimée alors que le mouvement de boycott des produits français dans les pays musulmans prend de l’ampleur et crispe à Paris.


Le Maroc rejoint la liste des pays qui dénoncent la poursuite de la publication en France des caricatures du prophète Mahomet : Rabat « condamne vigoureusement », dans un communiqué du ministre marocain des Affaires Etrangères publié dimanche 25 octobre, les « caricatures outrageuses à l’islam et au prophète ».

« Provocations injurieuses des sacralités » de l’islam

Le Maroc s’oppose aux caricatures et enjoint à la France de « cesser d’attiser le ressentiment et à faire preuve de discernement et de respect de l’altérité », écrit le ministre Nasser Bourita. Le gouvernement marocain « dénonce ces actes qui reflètent l’immaturité de leurs auteurs, et réaffirme que la liberté des uns s’arrête là où commencent la liberté et les croyances des autres ».
« La liberté d’expression ne saurait, sous aucun motif, justifier la provocation insultante et l’offense injurieuse de la religion musulmane qui compte plus de deux milliards de fidèles dans le monde. »

Le pouvoir marocain se veut ferme face à ce qu’il considère comme des « provocations injurieuses des sacralités de la religion musulmane ». Le communiqué stipule en revanche que le Maroc « condamne toutes les violences obscurantistes et barbares prétendument perpétrées au nom de l’islam ».

« Le Royaume du Maroc, à l’instar des autres pays arabes et musulmans, appelle à cesser d’attiser le ressentiment et à faire preuve de discernement et de respect de l’altérité, comme prérequis du vivre-ensemble et du dialogue serein et salutaire des religions» conclut le communiqué.

Une position qui rejoint celle de l’Organisation de la Coopération Islamique, qui réunit 57 Etats musulmans, dénonçant « le discours de certains hommes politiques français, incitant à la haine et ne servant que des intérêts politiques partisans ». La condamnation de l'OCI et du Maroc est un coup dur pour le président français qui avait rappeler sa détermination à continuer à publier les caricatures controversées. « Nous ne renoncerons pas aux caricatures, aux dessins », a-t-il martelé dans un discours prononcé le 23 octobre lors de la cérémonie d’hommage à l’enseignant Samuel Paty.









Derniers tweets


Derniers connectés


(Livre) " Sexe, race et colonies " : " Un viol qui a duré six siècles "

L'Obs

L'ouvrage collectif " Sexe, race et colonies " est un événement. Pascal Blanchard, copilote du projet, et Todd Shepard, l'un des contributeurs américains, expliquent à " l'Obs " le plus grand tabou de la colonisation.

Babacar Gueye
30/09/2018