riopost
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Le Reggae : histoire d'une forme de contestation politique par la musique

france culture


Rédigé le Jeudi 29 Novembre 2018 à 21:14 | Lu 77 fois | 0 commentaire(s)


Indissociable du rastafarisme, mouvement spirituel qui sacralise l'empereur éthiopien Haïlé Sélassié, cette musique spirituelle de lutte est devenue, popularisée par son icône Bob Marley, la musique des opprimés dans le monde. Retour sur son histoire avec la journaliste Hélène Lee.


Réuni jusqu'à samedi à Port-Louis, capitale de l'île Maurice, le comité de l'Unesco vient d'inscrire sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'Humanité, le reggae jamaïcain. La musique rejoint ainsi une liste de quelque 400 traditions culturelles.

L'Unesco a souligné " la contribution " de cette musique à la prise de conscience internationale "sur les questions d'injustice, de résistance, d'amour et d'humanité"

En 2014, Entretien Hélène Lee, spécialiste du Reggae, retraçait l'autre histoire de ce mouvement qui, avant la musique, était politique.

Popularisé par Bob Marley, le reggae est né dans les quartiers pauvres de Kingston à la fin des années 60. Evolution du ska et du rocksteady, le early reggae utilise un tempo plus rapide comme sur ce " Do the Reggay " gravé en 1968 par Toots Hibbert (Toots and the Maytals) qui revendique l'origine du terme.








Derniers tweets


Derniers connectés


(Livre) " Sexe, race et colonies " : " Un viol qui a duré six siècles "

L'Obs

L'ouvrage collectif " Sexe, race et colonies " est un événement. Pascal Blanchard, copilote du projet, et Todd Shepard, l'un des contributeurs américains, expliquent à " l'Obs " le plus grand tabou de la colonisation.

Babacar Gueye
30/09/2018