riopost
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Manifestations d'Israéliens éthiopiens à Jérusalem : 136 arrestations et 83 blessés

Avec TIMES OF ISRAEL STAFF et le New-York Times


Rédigé le Mercredi 3 Juillet 2019 à 21:24 | Lu 77 fois | 0 commentaire(s)


La police a annoncé mercredi que 136 personnes avaient été arrêtées depuis le début des manifestations qui ont suivi la mort d’un jeune Israélien de 19 ans d’origine éthiopienne, qui a été abattu dimanche par un policier qui n’était pas en service.


Les individus qui ont été appréhendés sont soupçonnés d’avoir agressé les forces de l’ordre, d’actes de vandalisme et de trouble à l’ordre public.

La police a noté avoir agi avec retenue pendant les premières heures des manifestations de mardi mais elle a déclaré qu’elle « agira avec vigueur pour mettre un terme aux violences, en utilisant tous les moyens mis à notre disposition ».

Ce mouvement de protestation a dégénéré en violences, mardi, suite aux funérailles de Solomon Tekah, 19 ans, qui avaient eu lieu dans la même journée. Les services d’urgence du Magen David Adom ont fait savoir qu’ils avaient pris en charge 83 personnes – soit 47 policiers, 26 manifestants, 9 passants et un sapeur-pompier.

Selon la police, ce sont en tout 111 agents qui ont été blessés.

Une voiture en feu pendant une manifestation après la mort de Solomon Tekah, un Israélien d’origine éthiopienne abattu par un policier, à Tel Aviv, le 2 juillet 2019. (Crédit : Flash90
Une voiture en feu pendant une manifestation après la mort de Solomon Tekah, un Israélien d’origine éthiopienne abattu par un policier, à Tel Aviv, le 2 juillet 2019. (Crédit : Flash90
Le ministre de la Sécurité intérieure Gilad Erdan a déclaré mercredi matin que les violences constatées dans tout le pays dans la journée de mardi ne continueraient pas. Il a ajouté comprendre « le grand chagrin et la souffrance qu’ont éprouvé des dizaines de milliers de personnes, mais la police doit graduellement passer à l’action ».

« La police a pris les mesures nécessaires et elle va renforcer petit à petit son déploiement et sa capacité à gérer une telle manifestation. Mais si nous devons assister aujourd’hui à un tel niveau de violences, la police n’aura pas d’autres choix que d’utiliser les moyens de dispersion mis à sa disposition », a-t-il dit.

Les responsables du mouvement de protestation ont appelé les manifestants à se retrouver à 15h30, mercredi, sur les sites suivants : aux échangeurs de Kiryat Ata et de Yokneam ; place de l’Indépendance à Afula ; à l’échangeur de Poleg ; à l’échangeur Azrielli à Tel Aviv ; au commissariat de Rosh HaAyin ; sur la Route 4 dans la région de Rishon LeZion et de Yavne; à l’entrée ouest de Jérusalem ; aux entrées et aux sorties de la ville sur la Route 431 ; à l’échangeur d’El Al, à proximité de Ramlé et de Lod ; à l’échangeur de Bilu ; à celui de Kastina ; à celui de l’Arena à Ashkelon et à la gare routière de Beer Sheva.

Erdan a également déclaré au micro de la radio militaire qu’il était inquiet pour la sécurité des forces de l’ordre lors du mouvement de protestation de mardi, les renseignements ayant suggéré qu’il y avait une possibilité que les manifestants « tirent à balle réelle sur les agents de police ».
Ce mercredi, les manifestations se sont pourtant tenues comme prévu (voir vidéo ci-dessus) et on a noté une douzaine de blessés.








Derniers tweets


Derniers connectés


Malawi : le viol initiatique des jeunes filles par des " hyènes " (Vidéo)

Avec France 24

Dans le sud du Malawi existe un rituel initiatique violent : les jeunes filles qui atteignent la puberté doivent avoir des relations sexuelles forcées avec une " hyène ", un homme désigné par leur famille. Ce viol est encadré par des règles strictes, et il est organisé dans le plus grand secret. Une pratique qui perdure malgré son interdiction.

Babacar Gueye
09/11/2018