riopost
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Morts en prison, répression… Le Comité des Droits de l'Homme de l'Onu revient à la charge


Rédigé le Vendredi 8 Novembre 2019 à 20:23 | Lu 24 fois | 0 commentaire(s)


La prestation de la délégation sénégalaise au comité des droits de l'homme des Nations unies avait suscité moult réactions il y a quelques semaines. Le Garde des Sceaux et ministre de la Justice avait même décidé de démettre de leurs fonctions le Directeur des Droits humains Moustapha Ka et Samba Ndiaye Seck, Directeur de cabinet du secrétaire d'Etat chargé de la promotion des Droits de l'homme ont été démis de leurs fonctions. Mais, dans ses conclusions, ledit comité n'a pas trop varié dans ses critiques.


Morts en prison, répression… Le Comité des Droits de l'Homme de l'Onu revient à la charge
Tout en félicitant le Sénégal pour ses réformes positives en matière pénale, ses progrès en matière d'égalité entre hommes et femmes et pour l'organisation du procès de Hissène Habré, le Comité des Droits de l'homme de l'Onu reste « toutefois préoccupé par la mise en œuvre limitée, par le Sénégal, des décisions prises par le Comité dans des cas individuels ».

Il reproche toujours au Sénégal « l’usage excessif de la force lors de manifestations ; les morts en prison ; lenteur du traitement des demandes d'asile ; exploitation d'enfants dans certaines écoles coraniques ; et des limites légales à la liberté de la presse ». Le Comité présentera ses conclusions lors d'une conférence de presse qui se tiendra ce vendredi au Palais des Nations.








Derniers tweets


Derniers connectés


(Livre) " Sexe, race et colonies " : " Un viol qui a duré six siècles "

L'Obs

L'ouvrage collectif " Sexe, race et colonies " est un événement. Pascal Blanchard, copilote du projet, et Todd Shepard, l'un des contributeurs américains, expliquent à " l'Obs " le plus grand tabou de la colonisation.

Babacar Gueye
30/09/2018