riopost
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Noyade de trois adolescentes à Latmingué : La responsabilité de l’UCG pointée du doigt

Avec Seneweb


Rédigé le Jeudi 29 Août 2019 à 22:51 | Lu 37 fois | 0 commentaire(s)



Le drame du village de Keur Al Codé, dans la commune de Latmingué où trois jeunes filles sont mortes noyées, hier vers 17h, dans un bassin rempli d’eaux de pluies, n’a pas fini de révéler tous ses secrets. Selon certains témoignages, Ramata Ba, Awa Ka et Fatoumata Sow, trois adolescentes âgées toutes de 12 à 13 ans, sont victimes de négligence humaine.


Noyade de trois adolescentes à Latmingué : La responsabilité de l’UCG pointée du doigt
En effet, les trois filles sont tombées dans un bassin creusé par l’Unité de Coordination et de Gestion des Déchets (UCG) dans la localité. Et ce bassin, laissé à l'abandon n'a non seulement pas été remblayé, mais aussi aucune clôture de sécurité n'a été érigée autour. Après la pluie, il s'est rempli d'eau.

Au nombre de neuf, ces filles étaient parties chercher du bois mort. Ignorant le danger, trois d’entres elles finiront noyées dans les eaux. Elles sont mortes avant l'arrivée des secours. Leur inhumation a eu lieu, ce jeudi, après la prière de 14h.








Derniers tweets


Derniers connectés


(Livre) " Sexe, race et colonies " : " Un viol qui a duré six siècles "

L'Obs

L'ouvrage collectif " Sexe, race et colonies " est un événement. Pascal Blanchard, copilote du projet, et Todd Shepard, l'un des contributeurs américains, expliquent à " l'Obs " le plus grand tabou de la colonisation.

Babacar Gueye
30/09/2018