riopost
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Ouakam Terme Sud : Ousmane Sonko révèle les vraies raisons du déguerpissement

Avec Seneweb


Rédigé le Lundi 12 Octobre 2020 à 20:30 | Lu 68 fois | 0 commentaire(s)


Escroquerie foncière, mafia,... Voilà comment Ousmane Sonko qualifie l’affaire Terme Sud. Selon l’opposant, l’armée et la Comico ne sont que des paravents, ce sont plutôt les tenants du pouvoir qui veulent récupérer le foncier.


La réalité sur le dossier Terme Sud est loin de ce qui est présenté à l’opinion. Il ne s’agit pas des logements de fonction que l’Etat veut récupérer, mais une ‘’mafia’’ en marche. C’est en substance le résumé de la conférence de presse d’Ousmane Sonko sur le sujet, ce lundi. Le dealer politique qui parle d’escroquerie foncière, affirme que la Comico n’est qu’un bouclier, mais en réalité, c’est l’Etat du Sénégal qui est derrière, à travers le ministère de l’Urbanisme.

Le patron du Pastef soutient que le foncier en litige est passé par plusieurs étapes. « Il y a eu d’abord un projet de logements administratifs », rappelle-t-il. Dans ce premier projet, il était prévu d’attribuer des parcelles aux occupants récemment expulsés de Terme Sud.

Chemin faisant, la Comico a acquis le titre. Une vente illégale pour trois raisons, selon Sonko. « Premièrement, pour vendre, il faut passer à l’Assemblée nationale pour voter une loi autorisant la vente. Deuxième, il faut faire de la publicité, troisièmement, c’est le gouverneur qui vend et après, le directeur des Domaines établit un acte de vente », énumère-t-il.

Or, soutient-il, dans ce cas de figure, il n’y a ni passage à l’Assemblée nationale, ni publicité encore moins une vente de la part du gouverneur. « Ils sont allés voir directement le directeur des Domaines qui a vendu », révèle-t-il.

Et c’est pourquoi, ajoute-t-il, le tribunal a cassé l’acte de vente. Seulement, le tribunal de première instance sera désapprouvé par la Cour d’appel qui a confirmé la vente. Mais pour Sonko, la loi a été piétinée à ce stade. « En appel, le juge n’a pas dit le droit. Il a mis la loi de côté pour valider la vente. Ce qui n’est pas une première », martèle-t-il.

Par ailleurs, Ousmane Sonko rappelle que la Comico est une organisation privée. Parce conséquent, l’armée n’a pas vocation à intervenir dans ce dossier, ni travers le Cemga encore moins la Dirpa (qui a porté la communication sur le dossier).

L’opposant soutient même que la Comico ne peut pas faire expulser les occupants, puisque son nom ne figure pas sur le titre foncier. Et d’ailleurs, renchérit-il, ce n’est pas pour le bénéfice de Comico que les 79 familles de militaires à la retraite ont été expulsées.

Terme nord, Terme sud et Grand Dakar

D’après Sonko, les vraies raisons de l’expulsion des familles de Terme Sud sont à chercher dans un programme de logement du régime. « Ils ont voulu disposer du terrain pour le projet zéro bidonville. Ils ont ciblé trois quartiers, Terme Sud, Terme Nord et un quartier à Grand Dakar », soutient Sonko brandissant un document.

D’après lui, Macky Sall et Abdou Karim Fofana prévoient dans le cadre de ce projet, des immeubles R+4. Il est prévu de donner environs 88 logements aux occupants et 3 200 appartements au promoteur privé. Ce qui permet, d’après lui, aux tenants du pouvoir de satisfaire après leur boulimie foncière.

D’après Sonko, l’armée n’est qu’un paravent pour calmer la situation. « Le terrain fait 15ha et on dit que la Comico n’a que 3ha. Macky Sall déclare avoir affecté les terres à l’armée parce qu’il se dit que les Sénégalais vont bientôt oublier et ils pourront passer à l’action ».

Il en veut pour preuve l’Aéroport de Yoff affecté à l’armée, ce qui n’a pas empêché, dit-il, que le hangar des pèlerins fasse l’objet de morcellement.








Derniers tweets


Derniers connectés


(Livre) " Sexe, race et colonies " : " Un viol qui a duré six siècles "

L'Obs

L'ouvrage collectif " Sexe, race et colonies " est un événement. Pascal Blanchard, copilote du projet, et Todd Shepard, l'un des contributeurs américains, expliquent à " l'Obs " le plus grand tabou de la colonisation.

Babacar Gueye
30/09/2018